Boilet

  • En 1993 et 1997, Love Hotel et Tôkyô est mon jardin ouvraient la première porte sur l'étrange vie menée au Japon par les gaijin, et plus précisément David Martin, confronté tant à la perte de repères qu'aux découvertes culturelles, tout en bénéficiant de la fascination exercée par les Européens sur les jeunes femmes...
    La réédition en un volume unique de ces albums permettra aux amoureux du Japon de redécouvrir la période, et aux autres, amateurs de graphisme impeccable, de scénario imprévisible et d'érotisme subtil, d'apprécier l'ampleur d'une oeuvre précurseure, annonciatrice de la vague des récits de l'intime et de celle du Japon.

  • Fin mai 2002, le mangaka français, 42 ans, et Mariko, jeune japonaise de 24 ans et son modèle, partent trois jours sur l'île d'Enoshima afin d'y réaliser des repérages photographiques. Depuis leur rencontre quatre ans plus tôt, Mariko est devenue indispensable au dessinateur, dans son travail comme dans sa vie. La saison des pluies a commencé, les hortensias sont en fleur. Mariko et le mangaka profitent de quelques éclaircies pour parcourir l'île à la recherche du meilleur endroit pour les prises de vue. Les heures de pluie, ils restent dans leur chambre d'auberge, feuillettent les pages des illustrations et histoires réalisées ensemble et se redécouvrent l'un l'autre. Après deux journées, Mariko révèle qu'elle a décidé de poursuivre ses études à l'étranger et de quitter le Japon pour quelques années...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty