Langue française

  • Histoire d'une improbable rencontre entre un millionnaire et une migrante

    Dans les brumes de la mer du Nord, Renaud, quadragénaire dépressif, coule des jours malheureux dans son immense maison de maître, malgré l'attention d'amis tout aussi perdus que lui : François, vieux chômeur lunaire, et Brigitte, investie auprès des migrants. Renaud a placé loin de là ses deux vieux parents détestés. Ni les rencontres régulières et souvent dangereuses avec Tarik, son dealer, ni les voyages sporadiques chez son excentrique tante Clarisse en Angleterre, ne viennent guérir son dégoût de l'existence. À la mort de sa vieille gouvernante, il recrute Teodora, jeune Salvadorienne taciturne, sans connaître son passé trouble au sein d'un des gangs les plus violents d'Amérique latine... Dans la grande demeure remplie d'œuvres d'art et de courants d'air, entre ces deux écorchés s'installe un étrange climat de méfiance et d'attraction.

    À travers les figures de Renaud, de sa famille et de ses amis, Emmanuelle Pirotte brosse un portrait vitriolé de notre Occident épuisé. Et esquisse la possibilité d'une rédemption grâce aux êtres venus d'ailleurs, comme Teodora, forts de leur rage de survivre. Avec un humour mêlé de tendresse, ce roman à l'écriture précise et imagée raconte le destin de Renaud et Teodora, entre Ostende, Bruxelles ou Douvres. Ces personnages intenses mais fragiles savent que leur accès à la beauté du monde doit passer par une profonde nuit. Sauront-ils rompre leurs digues intérieures pour atteindre l'aube d'une nouvelle vie ?

  • Un voyage aux confins des terres iroquoises, une quête de soi et de l'Homme.Hiver 1663. Armand, marquis de Canilhac, est prêt à tout pour retrouver le saphir entrevu au cou de cette jeune Amérindienne, croisée dans un salon parisien. Il a reconnu la pierre que portait son frère Loup. Loup, trahi par Armand vingt ans plus tôt, condamné aux galères, et que tout le monde croit mort.
    Hanté par son passé, le marquis embarque avec son fidèle Valère pour la Nouvelle-France. Le vent gonfle les voiles, et les images du Gévaudan natal ressurgissent : Loup, enfant trouvé, adopté... Loup, trop beau, trop brave, trop vivant.
    Entre la France et l'Iroquoisie barbare se tisse le destin d'un homme hors du commun, dont le portrait se précise lentement, et dont l'ombre plane, de plus en plus palpable, sur ceux qui le cherchent.
    Et si Loup avait trouvé un destin à sa mesure au pays des Sauvages ?
    Enquête à l'échelle d'un continent, grande histoire d'amour fraternel, peinture d'un Nouveau Monde en ébullition, Loup et les hommes nous emporte sur les traces d'Alexandre Dumas et de Jack London. Emmanuelle Pirotte convoque les classiques du roman d'aventures pour plonger au fond des âmes et fait surgir, au milieu des paysages grandioses, sa vision des hommes.

  • Une rencontre improbable... Décembre 1944. C'est la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges. Pris de panique, un curé confie Renée, une petite fille juive de 7 ans, à deux soldats américains. Ce sont en fait des SS infiltrés, chargés de désorganiser les troupes alliées. Les deux nazis décident d'exécuter la fillette. Au moment de tirer, Mathias, troublé par le regard de l'enfant, tue l'autre soldat. Commence dès lors une cavale, où ils verront le pire, et parfois le meilleur, d'une humanité soumise à l'instinct de survie. Aucun personnage de ce roman palpitant n'est blanc ou noir. La guerre s'écrit en gris taché de sang. Une écriture efficace et limpide. Today we live est lauréat du Prix Edmée de La Rochefoucauld 2016. Finaliste Meilleur Premier Roman Lire 2015

  • Dans un monde à la dérive, une femme en fuite, une fillette murée dans le silence, et une ancienne demeure habitée d'un secret. Bruxelles, dans un avenir proche. Ebola III a plongé l'Europe dans le chaos : hôpitaux débordés, électricité rationnée, fanatismes exacerbés. Roxanne survit grâce au trafic de médicaments et pense à suivre le mouvement général : s'ôter joyeusement la vie. Mais son ex-mari succombe au virus, lui laissant Stella, une fillette étrange dont elle ne s'est jamais occupée. Quand une bande de pillards assassine sa voisine, Roxanne part pour un hameau oublié, où l'attend une ancienne maison de famille. La mère et la fille pourront-elles s'adapter à ce mode de vie ancestral et à cette existence de recluses ? Entre dystopie et conte fantastique, De profundis est un roman hors normes. Une plongée en enfer, doublée d'une fabuleuse histoire d'amour. Lauréate du prix Edmée de La Rochefoucauld 2016.


  • Un fascinant huis clos sensuel et artistique.

    Il regagna sa chambre dans la nuit, se mit à écrire tout en buvant. Il plongea avec Léandre dans les abysses, en rapporta quelques trésors naufragés dont les images, dans l'ivresse, l'éblouissaient comme un enfant. Il pensait à elle, c'était elle qu'il voulait émerveiller, qu'il voulait ravir. Il lui avait menti, car il brûlait de l'enlever à son ennui, à son Dieu, à Walter, à tout ce qui l'empêchait d'être à lui. Ou plutôt, et avant tout, à elle-même.

    Walter a recueilli chez lui son ami Christopher Marlowe, laissé pour mort après une rixe. Dans le manoir au bord de la falaise, le poète en sursis rencontre Jane, l'épouse de son hôte. Entre ces deux insoumis naît une passion rare. Les corps et les esprits s'unissent dans un élan charnel et artistique, un amour hanté par la création et l'urgence du temps qui reste.
    D'innombrables soleils est à la fois une plongée dans l'intimité de deux amants, l'évocation d'un des poètes les plus fascinants de l'Angleterre élisabéthaine, et un vibrant hommage à la littérature. Porté par une écriture incandescente, le quatrième roman d'Emmanuelle Pirotte fait la preuve de son talent inclassable, se jouant de toute frontière littéraire.


  • Une rencontre improbable...

    Décembre 1944. C'est la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges. Pris de panique, un curé confie Renée, une petite fille juive de 7 ans, à deux soldats américains. Ce sont en fait des SS infiltrés, chargés de désorganiser les troupes alliées. Les deux nazis décident d'exécuter la fillette. Au moment de tirer, Mathias, troublé par le regard de l'enfant, tue l'autre soldat.
    Commence dès lors une cavale, où ils verront le pire, et parfois le meilleur, d'une humanité soumise à l'instinct de survie.
    Aucun personnage de ce roman palpitant n'est blanc ou noir. La guerre s'écrit en gris taché de sang. Une écriture efficace et limpide.
    Today we live est lauréat du Prix Edmée de La Rochefoucauld 2016.
    Finaliste Meilleur Premier Roman Lire 2015

empty