Hippolyte

  • En Belgique, dans les années 1980, Jean-Loup vit en compagnie de son père. Le petit garçon souffre de TOC liés à un cruel manque de confiance en lui et à une certaine solitude due à l'absence de sa mère. Doté d'une grande imagination, doué d'un talent de conteur, il se construit pourtant son propre univers avec beaucoup de fantaisie... Mais comment raconter des histoires aux autres quand on est hypocondriaque ? Comment peut-on tout simplement trouver sa place dans la société alors qu'on est différent des autres ? Une histoire drôle et émouvante servie par les illustrations d'Hippolyte qui ont parfois un petit air de Sempé.

  • Une fable contemporaine sincère et émouvante qui raconte l'exil et l'émigration sous un angle métaphorique.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Hippolyte Taine. "J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure." - Hippolyte Taine.

  • Aux ECNi, l'infectiologie est une matière phare très souvent tombable : c'est celle qui a totalisé le plus de questions au concours 2019 (2 dossiers progressifs et 14 QI). Il est capital de maîtriser tous les items à connaître pour les concours 2021, 2022 mais également pour le nouveau concours 2023 !
    Tout sur les maladies infectieuses propose une synthèse de tous les gros manuels de référence (parasitologie, gastro-entérologie, ORL, pédiatrie, etc.) en un seul livre unique et complet comprenant :

    de nombreux tableaux et algorithmes qui identifient toutes les notions-clés ;
    des encadrés "à savoir" et "à retenir" pour insister sur les notions incontournables ;
    des encadrés "réflexe transversal" qui abordent les items transversaux d'autres référentiels en lien avec le sujet traité ;
    /> des explications physiopathologiques et pratiques pour détailler les notions particulièrement importantes.
    A la fin du livre, les annales corrigées de tous les QCM en lien avec les maladies infectieuses tombés en 2018, 2019 et 2020 permettent de constater l'importance de cette matière aux ECNi.
    Fort de son expérience aux ECNi 2019, Hippolyte Lequain vous offre le livre qu'il aurait aimé trouver pendant ses études !

  • Edition établie et commentée par Jean-Louis Prat Enfoui dans un recueil qui, depuis bien longtemps, n'est plus réédité, cet ouvrage de Hippolyte Taine sur le récit du périble des Dix Mille, ces mercenaires engagés par Cyrus le Jeune contre son frère Artaxerxés II, puis leur retraite vers l'Hellespont, tel que relaté par Xénophon dans l'Anabase, est pourtant « bien connu » par quelques citations que se transmettent pieusement les hellénistes, notamment celles-ci : « Rien de plus curieux que cette armée grecque, république voyageuse qui délibère et qui agit, qui combat et qui vote, sorte d'Athènes errante au milieu de l'Asie » ; « Le livre est un journal de marche, sans commentaires, ce qui lui donne un air de vérité frappante. » C'est parce que Taine a fait école au XIXe siècle que l'Anabase est souvent lue comme un reportage pittoresque, écrit au jour le jour par un « correspondant de guerre », qui suivait l'armée de Cyrus sans y être général, capitaine ou soldat... et même sans connaître l'objectif de Cyrus, et sans réfléchir sur ce qui lui est arrivé. Taine écrit cet article pour se délasser de ses autres études littéraires et historiques. C´est pour lui une occasion de retraduire les passages qui lui semblent les plus intéressants du récit de Xénophon. En procédant ainsi, il nous offre un résumé à sa manière, incluant la "montée" à partir de la mer, jusqu'au coeur de l'Empire perse, la "descente" qui nous mène au bord d'une autre mer et la dernière étape, qui longe cette mer jusqu'à Chrysopolis, le Bosphore et Byzance. Si la version de Taine est contestable, elle lui permet de faire un résumé de l'oeuvre : il est fort intéressant de lire cette histoire abrégée, tout en goûtant la saveur du récit de Xénophon.

  • Où va la France déchristianisée ? Quels nouveaux cultes nous envahissent ? Pourquoi cette victoire du paganisme ? Hyppolite Simon reprend ici son grand classique et le met à jour avec l'aide du célèbre écrivain François Taillandier.
    Si le christianisme venait à disparaître de la société française, que deviendraient les valeurs fondamentales d'après lesquelles nous vivons depuis des siècles ? Que resterait-il de la laïcité ? De quelles autres croyances délétères verrions-nous l'avènement ? Et avec quelles conséquences pour notre vision de l'humanité ?
    Cette question, Mgr Hippolyte Simon se l'était posée il y a plus de vingt ans dans un livre devenu un classique. Parce que la situation s'est aggravée, il reprend ici son enquête. Décryptant les crises multiples à l'oeuvre dans notre pays, il discerne les symptômes d'un nouveau paganisme : peur de l'avenir, croyances irrationnelles, soumission à la fatalité au sens du fatum antique, exaltation identitaire...
    Mais son livre est surtout un appel au réveil des chrétiens, dans le respect de la liberté des consciences, afin de retrouver la puissance de la parole évangélique qui a façonné l'histoire et la culture de l'Europe.

  • N'étant plus soumis au pouvoir d'un Dieu suprême créateur, l'homme peut tout faire car il a le dernier mot sur tout. Et pourtant cette liberté de l'homme aura révélé l'autre face tragique de la révolte contre l'idée d'un Dieu bon et puissant. Une révolte qui aura conduit au pire mal absolu : le meurtre de son semblable. La mort a donc perdu de son caractère naturel mais elle est devenue un fait imposé par l'homme à l'homme.

  • Observateur attentif de la société, l'auteur soutient à travers ce livre qu'il existe un marché dans la religion, autour de la religion et pour la religion. Il y démontre comment des acteurs précisément identifiables utilisent la religion pour devenir riches : la religion comme business.

  • Récit d'aventure intimement lié à une histoire d'amour, Gunima raconte l'éducation morale du jeune Benjamin qui, muni des principes des Lumières, confronte ses préjugés et l'injustice du régime esclavagiste et de servitude des peuples dits hottentots du Cap. Etonnamment moderne, ce conte philosophique relève le défi de la fraternité au moment où la France répondait aux revendications de reconnaissance d'Haïti et que le mouvement abolitionniste reprenait de l'ampleur.

  • Histoire développée dans trois formes différentes, Le Planteur voudrait faire découvrir les conséquences morales, sociales et économiques de l'esclavage dans le cercle intime d'une famille. Ce qu'il faut retenir de cet ouvrage avec ses trois versions de la même histoire, c'est l'importance - dont témoigne ces textes de formes différentes - de la place occupée par le discours antiesclavagiste dans le paysage culturel des années 1830-1840.

  • Taine (1828-1893) fait dans cet ouvrage acte d'humilité : il délaisse ses grandes synthèses (Philosophie de l'art, Les Origines de la France contemporaine) pour dresser le tableau des philosophes qui sont contemporains. Cet ouvrage constitue un panorama critique sans équivalents de la philosophie française du XIXe siècle.

  • Ce petit livre ne se présente pas comme les autres. Généralement un livre est écrit pour proposer des réponses. Ici, je vous propose plutôt des questions. Vous avez eu peut-être la curiosité de chercher sur la Toile des informations à propos du sens de la vie, de la foi, de Dieu ou de la spiritualité : toutes les réponses se trouvent déjà dans cette incroyable base de données. Mais comment s'orienter au milieu de cette surabondance ? C'est ce que je vous propose dans ce petit ouvrage. Prenez-le comme une sorte de topo-guide " pour commencer d'avancer sur les chemins de la vie spirituelle. Dans le prolongement des Évangiles, il invite à réfléchir à partir de quelques images fortes. J'ai tenté cette expérience dans mon diocèse avec de jeunes adultes. Nous avons beaucoup discuté ensemble, en partant des itinéraires des uns et des autres, avec nos doutes et nos questions, avec notre foi aussi... Je vous invite à faire de même.".

  • Thérapeutique et suggestion sont encore aujourd'hui deux termes intimement liés. A la fin du XIXe siècle, une véritable théorie de la suggestion fut élaborée par Hippolyte Bernheim (1840-1919) qui fit de ce concept la base de l'hypnotisme, puis de la psychothérapie. C'est cet ouvrage majeur, incontournable dans l'histoire de la psychologie et de la psychothérapie, aujourd'hui presque introuvable et jamais réédité depuis plus d'un siècle, que nous reproduisons ici.

  • Le second volume du philosophe français Hippolyte Taine (1828-1893) sur l'Intelligence (1870) est essentiellement centré sur les diverses sortes de connaissances. Il étudie les conditions auxquelles la connaissance se constitue, de ses objets considérés en général et de sa portée. Pour Taine, notre perception extérieure est un rêve du dedans, qui se trouve en harmonie avec les choses du dehors, et au lieu de dire que l'hallucination est une perception extérieure fausse, il faut dire que la perception extérieure est une hallucination vraie...

  • La méthode de Bernheim (1840-1919) consistait à suggérer, sous hypnose, la disparition du symptôme. Le principe en était le suivant : l'hypnotisme, comme le sommeil naturel, exalte l'imagination et rend le cerveau plus accessible à la suggestion. Provoquer par l'hypnotisme cet état psychique spécial et exploiter dans un but de guérison ou de soulagement la suggestion ainsi artificiellement exaltée, tel est le rôle de la psychothérapeutique hypnotique. Cette attitude thérapeutique s'opposait à l'attitude purement nosographique de la Salpêtrière qui étudiait l'hypnose à tire d'état morbide (hystérique).

  • Considérations historiques. - Magnétisme minéral et animal. - Mesmer. - Puységur et somnambulisme. - Braid et hypnotisme. - Liébeault et le sommeil provoqué. - Suggestion à l'état de veille. Quelques mots d'historique sont nécessaires pour la compréhension du sujet. L'hypnotisme est né du magnétisme comme la chimie est née de l'alchimie. La suggestion est fiée de l'hypnotisme.Qu'est-ce que le magnétisme ou mesmérisme ?Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Selon le Pasteur d'Hermas, la condition sine qua non pour participer à ce double événement décisif du salut est celle de recevoir le baptème. Dans l'attente de salut, que le Pasteur d'Hermas, dans son langage symbolique, désigne sous l'image de la Tour en construction, l'Homme doit être impérativement marqué de ce sceau et entrer dans la Tour avant le terme de sa réalisation. Ce message du Pasteur est clair et incisif : l'importance capitale du baptême pour avoir part à la vie éternelle.

  • L'ouvrage du philosophe français Hippolyte Taine (1828-1893) sur l'Intelligence (1870) est une oeuvre fondamentale annonçant le renouveau des travaux psychologiques en France. Ce premier volume est essentiellement centré sur l'étude des éléments de la connaissance. Le langage est la manifestation de l'esprit, le caractère psychologique sensible qui sépare l'homme et l'animal. Le mot est la réalité psychologique qui s'offre d'abord à l'examen ; c'est par le mot et l'idée qu'il véhicule que Taine commence l'analyse de la connaissance.

  • S'opposant fermement à l'Ecole de la Salpêtrière dirigée par Charcot, Berheim, représentant de l'Ecole de Nancy, expose ses thèses en 1897 qui éveillent un fort intérêt : il montrait que la suggestibilité est une propriété physiologique du cerveau humain, c'est la tendance du cerveau à réaliser toute idée acceptée par lui. La suggestion, c'est-à-dire l'idée s'imposant au cerveau, ne peut détruire un sens moral robuste, ni le créer s'il est absent : elle développe les germes déjà existants, phénomène que la société, par l'éducation, doit mettre à profit.

  • Pour qu'on ne se méprenne point sur la portée des débats relatifs à la révision de la Constitution, il n'est peut-être pas inutile qu'un témoin attentif expose ce qu'il en sait, et, s'il l'ose même, ce qu'il en pense. Ce n'est pas une oeuvre de parti, c'est un récit fidèle qu'il voudrait faire. Il espère, toutefois, que les hommes qui, au milieu des périls de l'état présent, se sont constamment dirigés par l'unique considération de l'intérêt public, ne regretteront pas qu'il ait cherché à leur donner de nouveaux motifs de persévérer dans leurs sentiments et dans leur conduite.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Le conte oral a longtemps régi la création et la circulation des histoires. À partir du XIXe siècle, le conte s´'est invité dans les livres grâce au travail des collecteurs et à l'´imagination d´'auteurs régionalistes. Les contes et les légendes de ce livre trouvent leur origine dans la tradition populaire du Nord. Ils ont pour cadre le monde des hommes au Pays des Ch´tis. Certains sont des grands classiques de notre région, d´'autres ont été oubliés et sont retrouvés grâce à ce livre. Tous nous traduisent l'´âme de notre région.

  • Les États en Afrique sont nés dans les circonstances particulières de la colonisation, c'est-à-dire dans un contexte de la balkanisation de l'Afrique consacrée par la conférence internationale de Berlin de 1885. C'est pourquoi la plupart des différends qui naissent dans ce continent sont liés aux traçages des frontières héritées de la colonisation. Néanmoins, malgré toutes les revendications territoriales et les conflits frontaliers, le principe de l'intangibilité des frontières est respecté. Ce qui est à la base de la relative stabilité en Afrique. Par ailleurs, cette stabilité est renforcée par les mécanismes de règlement des différends frontaliers institués par l'OUA puis l'UA. Toutefois, l'ouvrage met l'accent sur la nécessité de penser aux solutions idoines propres à l'Afrique pour une stabilité pérenne dans le temps malgré la présence des précités mécanismes. Car ces derniers n'ont jusque-là pas pu régler définitivement les différends ou conflits frontaliers si ce n'est que les apaiser ou geler. D'où l'intégration africaine est l'une de meilleures perspectives au règlement des différends en Afrique. Pour des raisons pédagogiques, le lecteur trouvera en annexe quelques principaux textes relatifs aux frontières en Afrique dont certains ont été cités dans le corps du texte.

  • BnF collection ebooks - "Commençons par la connaissance des corps. Qu'y a-t-il en nous, lorsque par nos sensations nous prenons connaissance d'un corps extérieur, lorsque, par exemple, éprouvant à la main des sensations tactiles et musculaires de froid, de résistance considérable, de contact uniforme et doux, je juge qu'il y a du marbre sous ma main..."

  • MESSIEURS,Vous voulez que je vous entretienne de Charles-Amand Guilleminot, de cet homme à jamais regrettable pour son pays natal, et plus encore pour nous, dont il fut le collègue et l'ami. Ce n'est pas une histoire, ce n'est pas un éloge, ce n'est pas même une notice nécrologique que vous attendez de moi : pour la moindre de ces oeuvres, il faudrait dérouler à vos yeux un demi-siècle de combats, de négociations de triomphes, ou de revers toujours entés sur de la gloire, tant la vie de notre compatriote se rattache, se lie aux grands événements qui se pressent dans les cinquante années les plus mémorables qu'ait éclairées le soleil des Deux-Mondes.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty