Vincent De Coorebyter


  • La démocratie fait rêver les peuples qui n'en bénéficient pas, mais elle est en crise dans la plupart des pays où elle est implantée depuis longtemps. On la définit comme un gouvernement par le peuple, sauf qu'elle repose, en pratique, sur l'élection de représentants qui agissent en toute liberté (ou presque) une fois qu'ils sont élus. Ce système représentatif est aujourd'hui contesté au profit d'autres formes de démocratie, directe, participative, délibérative...





    Ce livre s'efforce d'éclairer les principes de la démocratie afin de comprendre les tensions et les frustrations qu'elle engendre. Il ne cherche pas à nier ses limites, qui tiennent aussi au fonctionnement de la société elle-même. La démocratie sera d'autant mieux défendue si l'on comprend qu'elle ne peut pas tout.

  • L'individualisme est aujourd'hui une évidence partagée, à tel point que nous avons du mal à penser un avenir qui n'en constituerait pas un prolongement ou une modulation. Mais cette évidence a ses points aveugles, à commencer par le fait que l'individualisme constitue désormais une norme qui, paradoxalement, nous enjoint de nous affirmer librement. Surtout, l'individualisme constitue un modèle hétérogène : il a pris des formes très contrastées, et même franchement opposées, au cours des derniers siècles. L'objectif de ce livre est de rendre le lecteur sensible à ce contraste apparu après la Seconde Guerre mondiale, à partir du travail de deux sociologues, David Riesman et Paul Yonnet, qui ont en commun d'avoir aperçu la profonde dépendance à autrui qui caractérise l'individu contemporain. Vincent de Coorebyter est professeur de philosophie à l'Université libre de Bruxelles. Il est le président du CRISP (Centre de recherche et d'information socio-politiques), qu'il a dirigé pendant 15 ans. Spécialiste de Sartre et des questions de laïcité et de démocratie, il est membre de l'Académie royale de Belgique et codirige la revue Etudes sartriennes.

empty