A verba futuroruM

  • Un aviateur se pose en plein désert suite à une panne de son appareil. Isolé de tous et de tout il est surpris par la voix d'un enfant : le petit prince. L'enfant lui raconte son périple et ses rencontres, tout en le questionnant sur le monde. Magnifique allégorie sur la vie en général, ce livre facile d'accès pour tous questionne sur le but réel de la vie. Une lecture à télécharger en cette période "compliquée".

  • Dans un monde parfait, une ferme, les animaux chassent les hommes et prennent le pouvoir. Belle et la démocratie mais quand les cochons se regroupent et deviennent tyrans à la place du tyran...
    Orwell nous explique clairement son refus du totalitarisme et les mécanismes que ce système politique met en place pour conquérir le pouvoir et le garder.

  • Moby Dick

    Herman Melville



    Attiré par la mer et le large, Ismael, le narrateur, décide de partir à la chasse à la baleine. Il embarque sur le Pequod, baleinier commandé par le capitaine Achab, avec son nouvel ami Queequeg. Ismaël se rend vite compte que le bateau ne chasse pas uniquement pour alimenter le marché de la baleine. Achab recherche Moby Dick, un immense cachalot blanc particulièrement féroce et d'une taille impressionnante, qui lui a arraché une jambe par le passé. Achab emmène son équipage dans un voyage autour du monde à la poursuite du cachalot dont il a juré de se venger. Le Péquod finira par sombrer au large des île Gilbert en laissant Ismaël seul survivant, flottant sur un cercueil.



  • Lumière qui secours ma vue insuffisante,
    tes explications sont un si grand plaisir,
    que j'en aime mon doute autant que ton savoir.

  • Twain, Aicard, Kipling, Tillier, Pergaud : une sélection de grands noms de la littérature et de leurs chefs-d'oeuvre indispensables. Des romans passionnants qui alternent aventure, émotion, humour et suspense : autant de bonnes raisons de lire et relire ces classiques en collection Poche !

  • Premier roman de Mark Twain, considéré comme un des chefs-d'oeuvre de la littérature américaine, cette histoire picaresque de Tom Sawyer, jeune garçon vivant dans une ville bordant le Mississipi est également un témoignage sur la vie des États-Unis avant la Guerre Civile. Drôle, émouvant, l'auteur nous propulse au fil des "bêtises" dans une suite rocambolesque de portraits sensibles et attachants. Un roman à lire ou relire de 7 à 77 ans...

  • Parmi tous les genres pratiqués par La Fontaine ce sont ses fables qui ont émerveillé ses contemporains et lui ont apporté la gloire.

    Nous avons choisi nos préférées.

    Chacun des textes retenus ici est un petit chef-d'oeuvre où bêtes des bois et des champs, travesties en humains, incarnent les défauts et les vices que le poète dénonce avec une ironie d'autant plus redoutable qu'elle est tout en retenue. Ambitieux, flatteurs, fourbes, vaniteux, brutaux sont croqués avec un art qui puise à tous les registres, réalisme, fantaisie, fantastique, et joue d'une langue raffinée et originale, où l'archaïsme côtoie le trivial et l'emphase le raccourci fulgurant.

  • Magellan

    Stefan Zweig

    Magellan est un récit historique de Stefan Zweig, publié en 1938 à Vienne. Il retrace la vie et les voyages du navigateur et explorateur portugais Fernand de Magellan, et en particulier le premier tour du monde de l'histoire de la navigation et la découverte du passage entre l'océan Atlantique et l'océan Pacifique par la pointe méridionale de l'Amérique du Sud, détroit qui porte désormais son patronyme.

  • À la fin du XIXème siècle, dans la campagne anglaise, au nord de Londres, débarquent les Martiens. La curiosité attire d'abord la foule, puis c'est la panique quand les envahisseurs se révèlent être des colonisateurs. Un des premiers romans de Science Fiction moderne aux multiples adaptations cinématographiques. Pas une ride derrière ces lignes qui en 1937 sous la langue de l'autre Welles, Orson, paniquèrent la population des États-Unis. Bonne lecture.

  • Mémoires

    Louise Michel

    Révolutionnaire anarchiste, écologiste mais d'abord femme, Louise Michel, icône de la Commune nous offre ici ses Mémoires (écrites de sa main) - comme le soulignait la publication originale - pour témoigner d'une vie de luttes quotidiennes et de combats politiques.

  • Dénonçant un illusoire droit au travail qui n'est pour lui que droit à la misère, Lafargue soutient qu'une activité proprement humaine ne peut avoir lieu que dans l'oisiveté, hors du circuit infernal de la production et de la consommation, réalisant ainsi le projet de l'homme intégral de Marx.
    Un classique toujours autant lu, plus que jamais d'actualité.

  • Pensées

    Blaise Pascal

    Une légende veut que cette oeuvre ait pour point de départ le « miracle de la Sainte Épine » survenu le 24 mars 1656 à Port-Royal des Champs : la nièce de Pascal étant miraculeusement guérie par l'application sur une blessure d'une épine de la couronne du Christ, ce qui déclencha

    un courant de sympathie en faveur de Port-Royal et convainquit Pascal de composer ses réflexions sur la chrétienté. Publiée en 1669, l'oeuvre réunit des notes que son auteur destinait à l'élaborationde sa réflexion.
    Pascal laissa à sa mort un millier de fragments peu aisés à déchiffrer. Un comité de parents et d'amis se réunit et, après de nombreuses discussions, mit au point l'édition dite de Port-Royal (1669). Ces Pensées sur la religion et sur quelques autres sujets.

  • Ubu roi

    Alfred Jarry

    Ubu, roi despotique, lâche et tyrannique, s'empare de la couronne de Pologne, élimine les nobles, tente de voler l'or du royaume et défie le Czar de Russie. Cette pièce de théâtre est une satire bouffonne qui mêle l'humour gras à l'absurde. Ubu incarne tous les défauts de la classe politique : menteur, profiteur, traître, lâche, gros, avare... A tout jamais d'actualité...




  • U

    n roman de Raymond Radiguet paru en 1923... Une histoire d'amour entre un jeune garçon et une femme tandis que le mari de cette dernière se bat sur le front pendant la Première Guerre mondiale. Cette oeuvre marque les esprits par l'extraordinaire sens de la formule de son auteur, et surtout le mythe qui l'entoure.


  • Livre « à part », comme Nietzsche le nomma lui-même. Dans Ainsi parlait Zarathoustra apparaissent pour la première fois des thèmes comme la volonté de puissance ou le surhomme. Ces idées comptent au nombre de celles qui ont le plus fortement marqué la pensée contemporaine. « Lorsque Zarathoustra fut âgé de trente ans, il quitta son pays, et le lac de son pays, et il s'en fut dans la montagne. Là jouit de son esprit et de sa solitude et dix années n'en fut las. Mais à la fin son coeur changea, -et un matin, avec l'aurore, il se leva, face au soleil s'avança... », Friedrich Nietzsche.

  • Le Sud, le Sud, le Sud... Quel plus bel ouvrage pour écouter au fil des pages l'étonnante chanson des cigales, le souffle des ailes des moulins à farine, et la tendre voix de l'herbe qui se plie sous le poids du corps qui sieste aux échos des rayons du soleil. Ces nouvelles nous racontent la vie simple en Provence, en Corse et en Algérie. On oublie les clichés. On profite. On est simplement heureux.

  • Huit nouvelles de froid, de suspens, d'amour, de folie. Huit nouvelles où London nous conte les aventures d'héros ordinaires qui luttent contre des éléments extraordinaires. Nous sommes dans le Yukon et l'hiver est rude. Le gel mord la chair, affamé, ou sont-ce les chiens de traîneaux qui s'abattet en meute contre leur maître... ?

  • Imaginons le féminisme sous la Révolution. Une femme s'élève à la tribune et réclame les mêmes droits pour les femmes que pour les hommes. Elle en perdra la tête !

  • Introduction à : "Ainsi parlait Zarathoustra", ces cinq livres forment un postulat poétique vers l'avènement du sublime ermite.

  • L'enfant

    Jules Vallès

    Premier volet de la trilogie des "Mémoires d'un Révolté". D'inspiration autobiographique, Vingtras incarne l'auteur jeune, en famille et à l'école. Portrait de la vie réaliste en province au XIXème siècle, le jeune garçon subit les brimades de son père - professeur - et de sa mère - femme au foyer d'origine paysanne.

  • L'Utopie

    Thomas More

    Publiée en 1516, L'Utopie est un traité sur la meilleure forme de constitution politique, déguisé en une fiction : un récit de voyage vers l'île d'Utopie, inspiré de la récente découverte du Nouveau Monde. Dans cet éloge crypté et paradoxal de l'humanisme, sur le modèle de La République de Platon, Thomas More nous invite à regarder l'Ancien Monde d'un oeil neuf, depuis l'île d'Utopie : lieu imaginaire d'une réconciliation des contraires - la nature et la raison, la sauvagerie et l'artifice -, l'Utopie est un modèle de bonheur, de sagesse et de justice sociale dont pourraient s'inspirer les Européens. Ce texte ésotérique, dont le sens est partout caché - le récit de voyage déguise un traité politique, la carte de l'île d'Utopie dissimule une vanité -, est une critique radicale de la société qui témoigne d'un réalisme politique.

  • Un lapin court, regarde sa montre à gousset et s'enfuit dans un couloir. Alice, subjuguée, le suit et part à la rencontre du monde merveilleux des chats qui disparaissent, des griffons philosophes, des loirs endormis et d'une reine acariâtre dont le but est de couper la tête à tout le monde.
    Derrière cette oeuvre, Carroll nous dépend une société anglaise pleine de certitudes, de combats et d'ambiguités. Une aventure magnifique qui ne vieillit pas car l'imaginaire traverse aussi bien le temps que le miroir.

  • Stevenson, à l'Automne 1878, part en randonnée à pieds à travers les Cévennes, avec pour toute compagnie, une ânesse, Modestine.
    Dans ce récit de voyage, il relate ses rencontres, décrit les paysages et l'histoire du pays.
    Un des premiers road-books qui donnera envie de suivre les chemins de l'aventure.

  • La peste écarlate

    Jack London

    En l'an 2013, dans un monde que les magnats de l'industrie dominent, éclate une épidémie qui, en peu de temps, fait disparaître toute la race humaine. Soixante ans après, dans le décor apocalyptique d'une Californie retournée à l'âge de pierre, un vieil homme, l'un des rares survivants - très longtemps persuadé d'avoir seul survécu - , devant une poignée de gamins sauvages - les petits-fils des autres survivants - réunis autour d'un feu après la chasse quotidienne, raconte comment la civilisation s'en est allée en fumée quand l'humanité, sous le prétexte que l'on ne pouvait arrêter l'épidémie, s'est dépêchée de revenir, dans une frénésie de perversité, à des degrés inimaginables de cruauté et de barbarie. La peste écarlate est l'un des grands textes visionnaires de Jack London qui, ici encore, anticipe des thèmes qui deviendront obsédants un siècle plus tard.

empty