Belfond

  • Si Daphné peine à faire le deuil de son mari Ivan, elle retrouve la joie de vivre et se reconstruit peu à peu au contact de sa belle-famille, avec qui elle est restée très proche. Mais les nombreux non-dits qui planent autour de la mort d'Ivan pourraient tout faire basculer?Depuis la mort accidentelle de son mari il y a huit ans, Daphné est restée très attachée à sa belle-famille. Elle rejoint régulièrement Nelly, Maximilien, Ève, Vladimir et les autres dans la grande maison familiale de La Jouve, près de Montpellier.Mais si la vie des Bréchignac semble paisible, le souvenir d'Ivan est encore tenace. Malgré quelques rencontres, Daphné a du mal à être heureuse et à construire une relation avec un homme, d'autant qu'elle doit faire face à de sérieux problèmes financiers qui compromettent l'avenir de la cave à vin héritée de son mari. Elle se confie à Dimitri, le frère aîné d'Ivan, en qui elle a toujours reconnu un ami et confident. Ce dernier, grand créateur de parfum, lui propose alors son aide, mais Daphné, fière et courageuse, refuse de dépendre de quelqu'un et souhaite se débrouiller toute seule. Mais est-ce la vraie raison ? Pourquoi est-elle soudain si troublée en présence de son beau-frère alors qu'ils avaient jusqu'alors été si complices ? Par ailleurs, le talent de Dimitri, semble agacer Maximilien, son père, qui ne trouve plus l'inspiration pour sculpter depuis la mort d'Ivan. Le jeune homme en vient à s'interroger et à formuler les questions que la famille n'a jamais osé se poser : pourquoi Ivan, d'un naturel si calme, est-il entré dans une colère noire juste avant de mourir, un soir où toute la famille était réunie à La Jouve ? Maximilien aurait-il des raisons de se sentir coupable ? Et que cachent ses escapades parisiennes ?Une rencontre fortuite pourrait conduire Dimitri à déterrer de lourds secrets de famille et à faire surgir les passions et les sentiments les plus inattendus?

  •  0500peopledes magazines. Mais en secret, Alexandre s'éprend de Mark, son associé, qu'il voit pourtant parfaitement heureux avec sa femme, Joyce.S'engage alors un vertigineux ballet de sentiments : Dimitri, Mark et Joyce, envoûtés par Alexander, luttent contre les violents soubresauts de l'amour. Dimitri souffre de n'être pas aimé ; Mark réfrène un trouble de plus en plus angoissant ; Joyce se laisserait volontiers séduire...Jusqu'au jour où les acteurs du drame se retrouvent sur la même scène, et les masques tombent...Objet de toutes les convoitises, Françoise Bourdin signe un émouvant roman-confession à trois voix, où se dessine le portrait plein de sensibilité d'un homme horsdu commun, véritable incarnation de la séduction.0300Françoise Bourdin délaisse les sagas familiales le temps d'un roman à trois voix, aux frontières de l'intime.À la mort de son grand-père, Alexander Leander Donagh se retrouve unique héritier de l'immense fortune familiale. À 35 ans, il est un aristocrate accompli, et l'un des hommes les plus recherchés de Londres : avocat brillant, son autorité naturelle, alliée à un charme indéniable, en font un personnage hors du commun, à la fois craint et admiré de tous. Pourtant, ce modèle de rigueur et de flegme dissimule une autre nature sensisble et passionnée. Son idylle avec Dimitri, un jeune danseur étoile, nourrit les pagespeopledes magazines, mais en secret Alexander s'éprend de Mark, son jeune associé.Avec Joyce, Mark forme un couple parfaitement heureux ; dans ces conditions, pourquoi se laisser tenter par une idylle improbable ? Certes il est troublé par les avances d'Alexander plus qu'il ne saurait se l'avouer, mais il tient à conserver l'amitié de son employeur et ami, autant qu'à préserver un bonheur conjugal jusque là sans défaut.Dimitri découvre de son côté les sentiments d'Alex pour Mark, et en souffre, impuissant. Quant à Joyce, aveuglée par le charme rayonnant d'Alex, elle ne se doute de rien... Jusqu'au jour où celui-ci décide de réunir ses proches à Noël : alors les masques tombent, et la vérité se fait jour...Trouble, romantisme, sentiments passionnés sont les ingrédients de ce nouveau roman de Françoise Bourdin. Avec habileté l'auteur alerte les différents points de vue des trois personnages, composant un récit bouleversant.

  • Une ferme perdue au milieu des sapinières du Jura, deux frères liés par un destin tragique. Dans une atmosphère en vase clos,Comme un frèreest l'histoire d'un amour exclusif que l'arrivée d'une femme va bouleverser. Un roman dramatique, dense et profond.Dans un village isolé des montagnes jurassiennes, un nom fait peur : Nathan Desroches. Un colosse capable de soulever un tronc de sapin à main nue, le seul à oser élever des chevaux dans cette région au climat hostile, où la nature ne fait pas de cadeau.Mais si la puissance de ce travailleur infatigable impressionne son entourage, y compris les filles qui succombent dans les bras de ce jouisseur impénitent, sa maison effraie. Car, dans son immense demeure gothique où il élève seul ses deux frères depuis l'incendie qui a ravagé la ferme de leurs parents, Nathan a instauré un sinistre huis clos familial. À l'un, qu'il ne laisse jamais sortir, cet homme autoritaire réserve toute sa haine. C'est Justin, le cadet, simple d'esprit, celui qui est à l'origine du sinistre qui les a rendus orphelins. À l'autre, Joachim, un enfant beau et fragile, Nathan donne tout son amour. Un amour aussi inhumain que lui, immense, exclusif et exigeant. Au point que les deux frères ne se quittent jamais : ils coupent le bois, élèvent leurs chevaux et? dorment dans le même lit depuis vingt ans. Aucune fille n'a jamais pu les séparer. Pas même l'épouse de Nathan, obligée à dormir dans une chambre séparée. Jusqu'au jour où Joachim tombe amoureux.La tragédie, dès lors, est inévitable?

  • Découvrez dans cette version numérique une nouvelle inédite de Françoise Bourdin,Hautain!0500 En arrivant sur les terres écrasées de soleil, Raphaëlle est éblouie par la beauté des lieux et enchantée par l´accueil que lui réservent ses hôtes. Quand apparaît Ruiz, le fils cadet de Virgile, elle est immédiatement séduite par le corps fin et souple du jeune torero. Son talent et son charme ont fait de lui le plus prometteur des matadors. Son charisme aimante les foules, sa vie n´est que promesse de réussite et de bonheur.
    Alors qu´à Séville l´arène s´embrase et que Ruiz est touché par la grâce, le destin de Raphaëlle et du torero bascule dans un mouvement de cape superbe et désespéré. Un livre envoûtant.0300Ruiz est un jeune torero en pleine ascension. Son charisme aimante lesfoules mais aussi son entourage. Tout particulièrement la belleRaphaëlle, venue passer quelques jours dans la maison familiale... Unepassion sur fond de corrida, de la Camargue aux arènes espagnoles.
    En arrivant sur les terres écrasées de soleil, Raphaëlle est éblouie par la beauté des lieux et charmée par l´originalité de ses hôtes. Lorsque Ruiz, le fils cadet de Virgile, apparaît, elle est immédiatement séduite par le corps fin et souple du jeune torero. Celui-ci ne cache pas non plus son trouble et leur attirance réciproque sera dès lors difficile à endiguer. Cela n´échappe pas à Jocelyn, assailli par une profonde jalousie à l´égard du jeune homme qui enflamme les arènes du Midi et d´Espagne.
    Son talent a fait de lui le plus prometteur des torero et c´est à ce titre qu´il est invité à livrer une corrida à Séville. Il enlève alors Raphaëlle pour quelques jours de pur bonheur espagnol.
    Mais les taureaux de Séville semblent en avoir décidé autrement... Alors que l´arène s´embrase et que Ruiz est touché par la grâce, la vie de chacun va basculer dans un mouvement de cape superbe et désespéré.


    Extrait :

    « Tous les hommes sont Ruiz en ce moment. Il est le fils et l´amant de toutes les femmes de la plaza. Le mâle et le guerrier, c´est pour ça qu´ils l´acclament. Il est leur immodestie et leur barbarie étalées en pleine lumière. Le premier homme face au premier animal et, si la mort a l´apparence de ce torero, elle a vraiment bonne allure aujourd´hui. »

  • Au coeur du Périgord noir, les passions, les mensonges et une implacable vengeance vont mettre en péril une famille de notaires. Lorsque sa femme Laura le quitte pour vivre à Paris avec Nils, son jeune demi-frère, Victor Cazals est fou de douleur. Trahi et par la femme qu'il aime et par ce petit frère fragile qu'il a toujours protégé, mais aussi privé de son petit garçon Thomas, Victor perdrait pied sans le soutien de sa famille. Heureusement son frère aîné Maxime, avec qui il a repris l'étude de notaire paternelle, Martial, leur père qui malgré son grand âge n'a rien perdu de ses pouvoirs de séduction, et Blanche, leur mère, qui a toujours choyé et surprotégé Nils, pourtant fruit des amours adultères de son mari, vont lui prêter main-forte. Résolu à ne pas s'enliser dans le chagrin, Victor vend sa maison ultramoderne et accepte la proposition de son père de s'installer aux Roques, la demeure familiale aux environs de Sarlat, une grande et belle bâtisse isolée à rénover. Or sa voisine Virginie, une séduisante architecte brisée elle aussi par un chagrin d'amour, suscite chez lui un vif intérêt. Mais dans cette maison inhabitée depuis des années, Victor va exhumer des photos du passé et un cahier où figure une sinistre litanie... Entre souvenirs douloureux et tabous, Victor va découvrir la vérité sur le calvaire de sa mère mais aussi sur sa vengeance. Devra-t-il révéler la vérité ? Et comment regarder à présent Nils et les troubles qui l'ont toujours perturbé ? Surtout, comment regarder Blanche à présent ?

  • Anaba Rivière se prépare à épouser Lawrence Kendall, un avocat canadien. Mais le jour J, le futur marié n'est pas au rendez-vous Entre Montréal et la France, la reconstruction d'une jeune femme éprouvée par la trahison.0500Entre le Canada et la France, la reconstruction d´une femme trahie.Anaba Rivière, une Française d´origine amérindienne, s´apprête à épouser Lawrence Kendall, un brillant avocat canadien. Le jour du mariage, devant le Palais de Justice de Montréal, Anaba et sa soeur Stéphanie attendent en vain le marié. C´est son témoin et ami Augustin, auteur de romans policiers, qui annonce à la jeune femme la mauvaise nouvelle : Lawrence a eu peur de s´engager et a subitement quitté la ville. Anéantie, Anaba rentre en France et s´installe chez sa soeur, antiquaire en Normandie. Peu à peu, la jeune femme se bâtit une nouvelle vie...À Montréal, Lawrence est aux abois. Il perd son poste dans le prestigieux cabinet d´avocats où il travaillait, puis doit se résoudre à vendre son duplex pour payer ses créanciers. Mais, surtout, pas un jour ne se passe sans qu´il pense à Anaba. Il l´aime toujours, mais comment revenir à elle ? Pourra-t-elle un jour lui pardonner et accepter de le revoir ? Commence alors pour lui une longue descente aux enfers... Également scénariste pour la télévision, Françoise Bourdin a écrit une trentaine de romans dont quatre ont été portés à l´écran. Son univers s´enracine dans les histoires de famille, les secrets et les passions qui les traversent. Depuis le succès deL'Inconnue de Peyrolles, en passant parSans Regrets,Une nouvelle vieetMano a mano, ses livres, publiés chez Belfond depuis 1994, séduisent toujours davantage de lecteurs.0300À Montréal, Anaba Rivière, une jeune Française d´origine amérindienne s´apprête à épouser Lawrence Kendall, un avocat canadien. Le jour du mariage, devant le palais de justice de Montréal, Anaba et sa soeur Stéphanie attendent en vain le marié. C´est son témoin et ami, Augustin, un écrivain de romans policiers, qui leur apporte la mauvaise nouvelle : au dernier moment, Lawrence a eu peur, il s´est défilé et a pris un avion pour Ottawa, où vit son ancienne maîtresse. Anéantie, Anaba rentre à Paris avec Stéphanie. Elle s´installe chez sa soeur, antiquaire dans une petite ville de Normandie. Pour s´occuper et oublier celui qui a brisé sa vie, elle l´aide à restaurer des tableaux et des meubles. Augustin, qui vit la moitié de l´année à Paris, a été scandalisé par l´attitude de Lawrence. C´est lui qui va servir d´intermédiaire pour qu´Anaba puisse au moins récupérer ses affaires. Au fil du temps, il se lie d´amitié avec les deux soeurs. Quant à Lawrence, il regrette amèrement son geste ; sa maîtresse, une jeune femme très ambitieuse, ne parvient pas à le consoler.D´un côté, Anaba se bâtit une nouvelle vie, soutenue par sa soeur, de l´autre, Lawrence entame sa descente aux enfers. Et au milieu, Augustin, personnage marginal et charismatique, finit par tomber éperdument amoureux d´une des deux soeurs...0600« De temps à autre, une exclamation (« Je meurs de faim ! ») rapproche Françoise Bourdin d´Enid Blyton, plus que de Marc Levy ou de Katherine Pancol. Pas de fumisterie ici, ni d´hystérie, mais le plaisir simple des demeures bien tenues. » Libération« Françoise Bourdin n´a pas son pareil pour exacerber les sentiments et explorer les âmes tourmentées par la passion amoureuse. Ce nouveau roman, dans la droite ligne de ses précédents ouvrages, ne déroge pas à la règle. À conseiller à tous les lecteurs épris d´absolu sentimental ». Le Démocrate

  • Une partie de paint-ball tourne mal... et une bande d´adolescents se trouve embringuée dans des trafics glauques entre un groupe de terroristes islamistes amateurs mais dangereux, des policiers véreux, et un couple de jeunes rebelles prêts à tout faire sauter. Ou comment, derrière la banalité d´un décor de banlieue, tous les fils des tensions sociales et des désespoirs tissent une toile explosive... et un suspense tendu.





    Quand son pote Olive s´écroule en pleine partie de paint-ball, Biboul croit d´abord que le jeu continue. Mais il s´aperçoit que l´autre est en sang et il file chercher des secours... A son retour, Olive a disparu. Embarqué par qui ? La petite bande de copains est effarée mais tétanisée. L´enlèvement aurait-il à voir avec la cachette d´armes qu´ils ont découverte récemment, dans une précédente partie ? Ils n´imaginaient pas, alors, qu´ils étaient les témoins de quelque chose qu´ils n´auraient jamais dû voir, et se retrouveraient mêlés à des trafics glauques entre leaders islamistes, policiers véreux, et un couple de jeunes ados de leur âge qui se la jouent Bonnie & Clyde : Fleur et Antony... mais vont eux aussi être dépassés par leur jeu. Olive se retrouve enfermé dans une cave avec Fleur, elle aussi embarquée par la mystérieuse bande après une course-poursuite meurtrière qui coûte la vie à Antony.

    Une descente aux enfers qu´un inspecteur désespéré, Le Guénec, va accompagner avant d´en dénouer les fils, avec l´aide d´un gosse, Jamal, dit Jaja, fou de vélo et de sa cousine Naïma, et prêt à tout pour la sortir des griffes de la bande d´islamistes qui gravitent autour de son frère, Sélim.

    Ultra-violence, amour à mort, mais aussi amour tout court et profonde humanité sont les ressorts de ce polar dense, imbriqué dans une actualité complexe qu´il n´hésite pas à affronter sans tabous.

  •  0500LE BAISER DANS LA NUQUEHUGO BORISUn premier roman servi par une écriture extrêmement évocatrice. La rencontre improbable d´une femme guettée par la surdité et d´un professeur de piano.Louis et Fanny.
    Un homme et une femme qui se retrouvent chaque jeudi.
    Elle devient sourde.
    Il est professeur de piano.Elle veut prendre de court le handicap, faire le deuil de la musique avant de sombrer dans le silence.
    Les autres jours de la semaine, elle est sage-femme.
    Leçon après leçon, elle raconte.
    Leçon après leçon, il écoute.Une monnaie d´échange.
    Un baiser dans la nuque.
    Qui permettra peut-être de panser une blessure dont elle ignore encore la profondeur...0300La rencontre improbable d´une sage femme guettée par la surdité et d´un professeur de piano. Ils construisent autour de l´instrument de musique une relation particulière empreinte de sensualité.Aujourd´hui, à la Maternité de Dourdan.Louis accompagne sa belle-soeur Aurélie alors qu´elle accouche sous les soins de Fanny la sage-femme. Il comble l´absence de son frère Adrien, mort accidentellement peu avant la naissance.Discutant avec sa patiente, Fanny apprend que Louis est professeur de piano. Fanny est atteinte d´ostéospongiose, qui provoque une calcification dans l´oreille et entrave ses facultés auditives. La maladie s´est déclarée pendant sa première grossesse et gagne du terrain à chaque enfant. Guettée par la surdité, elle décide d´apprendre la musique avant qu´il ne soit trop tard et s´adresse à Louis. D´abord déstabilisé par cette demande, celui-ci privilégie de plus en plus cette élève hors du commun.Les leçons du jeudi avec la sage femme pallient la solitude de Louis depuis qu´Hélène l´a quitté pour devenir mère. De plus, Fanny lui rapporte des bracelets de naissance de la maternité. Tous ont leur histoire. Sans le savoir, elle permet ainsi à Louis d´évacuer le manque provoqué par sa stérilité supposée.Au fil de la baisse des facultés auditives de Fanny, leur lien se noue de plus en plus solidement autour de l´instrument qui devient le lieu d´expression de leur passion. Une seule fois, cette passion prend une tournure sexuelle et Fanny ne revient plus. Le contact est maintenu grâce aux bracelets de naissance qu´elle continue de lui faire parvenir.Dix-sept ans plus tard, un homme frappe chez Louis pour lui annoncer la mort de sa femme, Fanny, et pour lui demander de rencontrer la jeune fille qu´il élève depuis dix-sept ans. Myriam.

  • Ivan est désigné pour être le premier homme à rester plus de quatre cents jours en orbite autour de la Terre à bord de la station Mir. Hugo Boris s'empare d'un décor délaissé par la littérature dite « blanche » pour entrer dans l'intimité d'un homme, le confronter à l'hostilité du vide, à l'absence de gravité. Un homme ordinaire plongé dans le cosmos. Un voyage littéraire dépaysant et inhabituel.
    Ivan a été désigné pour être le premier homme à rester plus de quatre cents jours en orbite autour de la Terre. Tandis que l'Union soviétique plonge dans le chaos, il tourne sans fin. Pour lui, le Soleil se lève et se couche seize fois par jour. A-t-on idée de ce que représente 7000 levers et couchers du Soleil, 437 jours lové à l'intérieur d'une station orbitale, en apesanteur ? Jour après jour, il perd le sommeil, l'odorat, le goût, le maintien de sa colonne. Son corps se délabre, sa clairvoyance diminue, jusqu'à mettre l'équipage en danger dans un accès de folie inconcevable.

    Au fil des mois, les équipages se relaient à ses côtés. Après Viktor et Nikolaï, avec lesquels il est arrivé à bord de Mir, ce sont Georgyi et Nikita qu'il faut accueillir, avant que Bogdan et Sacha prennent leur place. Ivan, lui, ne redescend jamais. Au point qu'il se demande si on ne l'a pas oublié. L'enfermement lui pèse de plus en plus. Lors d'une sortie extravéhiculaire, il se sent convoqué par le vide. Il se voit détacher le filin qui le retient à la station pour se laisser mourir. Mais son compagnon, ignorant la détresse qui est la sienne à cet instant, se met à fredonner dans le casque une vieille chanson de nourrice? En entendant cette berceuse, qui lui évoque la Terre, Ivan renonce à se détruire.

    La souffrance morale, le confinement et la solitude vont peu à peu le rendre disponible à la beauté de ce qu'il voit à travers le hublot, sensible à l'humanité des hommes et des femmes qui lui tiennent compagnie. Il s'entraînait depuis des années, l'esprit entièrement accaparé par la préparation de son vol. Maintenant, il n'a plus d'yeux que pour la planète. Et c'est une nostalgie infinie qui l'étreint lorsqu'à l'ouverture d'un vaisseau ravitailleur, une odeur familière s'échappe : le parfum oublié de la Terre. Elle lui manque comme une femme.

    Hugo Boris propose ici un pur roman initiatique. Le lecteur embarque avec Ivan dans l'espace. Avec lui, il a peur, est traversé par l'humiliation, la nostalgie, le dégoût, la joie infime de serrer un compagnon dans ses bras, le désir d'un corps de femme, l'émerveillement des étoiles qui s'allument dans le hublot. Toute la palette des émotions humaines parcourent Ivan lors de ce voyage, faisant apparaître ce sentiment archaïque : l'attachement viscéral à la planète Terre.

  • À Londres, on les surnomme les Admirables. Ils possèdent l´argent, le pouvoir et le prestige. Mais le vertige de la Belle Époque n´est qu´une illusion. Des salles de bal étincelantes de la haute sociétéédouardienne aux champs de bataille de la Somme, l´histoire captivante de deux grandes familles aristocratiques qui, en une décennie, voient basculer le monde et le temps de l´insouciance.Mayfair, Londres, été 1911. Lord et lady Rotherfield s´apprêtent à recevoir la haute société londonienne dans leur somptueuse demeure de Berkeley Square, pour le bal des dix-huit ans de leur fille Victoria. Artiste, idéaliste mais décidée à faire un beau mariage, la jeune fille ne veut pas manquer son entrée dans le monde. Pourtant, elle est en colère. Sa soeur Evangeline, vingt ans, a disparu. Dans la matinée, celle-ci s´est rendue à l´une de ces abominables réunions de suffragettes dont elle n´est toujours pas revenue. C´est Julian, le frère aîné, qui la retrouve enfin derrière les barreaux d´une sordide prison de Bermondsey, l´un des quartiers ouvriers de l´East End où couve la révolte. Julian n´apprécie guère le comportement de sa soeur, lui, l´héritier de la dynastie, prisonnier d´une vie qu´il n´a pas choisie mais dont il assume les contraintes par sens du devoir. Il ne comprend pas plus Edward, son frère cadet, qu´il juge égocentrique et inconscient. Homme à femmes, charmant dilettante et passionné d´aviation, Edward a des dettes de jeu. Pour les honorer, il doit remporter le premier prix d´une course d´aviation et vaincre son plus grand rival, le Français Pierre du Forestel, un jeune homme aussi séducteur et fantaisiste que lui. Tous sont fiers de leur héritage ancestral, confiants dans leur avenir. Mais peu décèlent les failles qui sont déjà apparues dans leur mode de vie. En Angleterre, l´aristocratie a entamé son déclin depuis trente ans alors que le pays est agité par de violentes émeutes. En France, la vieille noblesse n´est déjà plus aux commandes et subit de plein fouet les mutations d´une société moderne, traversée notamment par la laïcisation violente née de la loi de Séparation des Églises et de l´État. Guidés par les mêmes principes d´honneur et de devoir, les uns et les autres vont affronter le cataclysme d´une guerre qui sera aussi leur chant du cygne. Et ce sera alors aux femmes, parmi les ruines de leurs illusions, de réinventer un monde nouveau.

  •  0500 0300Le combat de deux exilées, une Vénitienne et une Allemande, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, pour devenir femme et être mère.À Murano, la jeune Vénitienne Livia Grandi lutte pour conserver les Verreries Grandi. Mais les affaires familiales vont au plus mal et c´est un lourd fardeau pour Livia, qui s´élève contre un frère frivole qui ne s´intéresse pas à son héritage ; contre les soucis financiers ; contre les souffleurs de verre qui rechignent à travailler pour une femme ; contre l´inquiétante certitude de Marco Vanier de l´épouser et de lier ainsi les noms des deux plus prestigieuses maisons de verre de Murano. Seule Livia possède le carnet rouge et le secret du verre chiaroscùro, qui pourrait leur assurer la fortune. Cependant, Flavio veut vendre et Livia ne peut s´opposer à lui. Sa rencontre avec François Nagel, héritier d´une verrerie à Metz, scelle le destin de Livia. Enceinte, elle part s´installer en France, dans l´austère maison des Nagel, dirigée par Elise, la soeur de François, une femme sèche et sombre, qui n´a de cesse de se débarrasser d´elle.À Wahrstein, les conséquences de la guerre sont terribles ; la vengeance est à l´ordre du jour. Les Allemands des Sudètes sont chassés de chez eux, invités à prendre la route de l´exil, à laisser leur maison et leurs terres. Les valises d´Hannah sont prêtes, mais où pourraient-elles bien aller, elle et sa mère malade, alors que leur famille ? des verriers de renom ? vit depuis des siècles sur ce territoire ? Et comment son frère Andreas, s´il revient de la guerre, pourra-t-il les retrouver ?Quand Andréa rentre chez lui, il y trouve des étrangers. Il apprend le départ forcé de sa mère et de sa soeur et part à leur recherche. Il rejoint enfin Hannah, mère d´une petite fille, fruit d´un viol, et sa mère, mourante, dans un camp de réfugiés, en Allemagne. Là, une autre mission l´attend : remettre la lettre d´un de ses compagnons de guerre à sa famille, en France : les Nagel.Andréas et Livia Grandi se rencontrent alors à Metz et tombent amoureux l´un de l´autre.Pendant ce temps, à Murano, les Verreries Grandi sont menacées et Flavio ne sait plus comment diriger l´entreprise familiale. Seul le carnet rouge pourra lui apporter la fortune... il doit à tout prix le reprendre des mains de Livia.

  • Dans ce recueil de nouvelles et de romans brefs, Xavier Hanotte nous propose une sorte de « synthèse » de dix années d'écriture en reprenant ses thèmes de prédilection, en confrontant ses différents styles pour nous offrir un livre cohérent dans sa diversité.0500 0300L´Architecte du désastre(roman bref).Belgique, 1940.L´administration militaire allemande s´oppose à la kommandantur locale de la région d´Ypres. Le bureau de la Culture veut épargner un mémorial qui, s´il n´est pas conforme à la vision allemande de l´histoire, n´en a pas moins le mérite d´être l´oeuvre du sculpteur Maxime Réal del Sarte, franc collaborateur à Vichy.Herr Hauptmann, qui prépare une escarmouche contre le bureau de la Culture, convoque soudainementHerr Metzger.Herr Hauptmannveut faire profiter son camp des compétences civiles de Metzger en architecture. Prenant soin de lui imposer les pressions nécessaires, le Major confie àHerr Metzgerune mission en sa faveur. Il doit rédiger un rapport d´expert attestant de la bonne fois du commandement à vouloir protéger le monument de del Sarte.Metzger s´exécute. Il refoule les états d´âme de l´humaniste non patriote qu´il est et se répète sans cesse qu´à défaut d´être sincère, il sera efficace. Mais le rapport qu´il rédige n´a pas l´effet attendu. Quelques jours plus tard, le mémorial est détruit sous les yeux de Metzger conscient qu´il s´est faitl´architecte du désastre.Les personnages des textes suivants (parmi lesquels on retrouve Barthélemy Dussert), qu´ils évoluent de nos jours où au coeur du siècle précédent, sont tous rattachés à des héros de la guerre restés anonymes. Par un travail construit et documenté, l´auteur ressuscite, ces hommes qui sont tombés dans l´oubli malgré leur sacrifice.Composition du recueilPremière partie :Les temps enfuis Sur la place La finale du capitaine ThorpeDeuxième partie :Les temps poreux Près des fleuves de Babylone A la recherche de WilfredTroisième partie :Les temps présents Sauce chasseur Les justes0600 

  • Isolés en pleine forêt, sept chasseurs prisonniers de la neige et du froid vont tenter de survivre et de lutter contre la folie qui les guette. Survient le drame. Un drame dont le lecteur se rendra complice? malgré lui.Une maison de chasse absente de tous les guides spécialisés. Cinq hommes, deux femmes : des chasseurs de renom qui viennent des quatre coins de l'Europe et ne se connaissent pas. Sept naufragés qui doivent se défendre du froid, de la faim, de la paranoïa qui les guettent. Prisonniers ? D'une île, à la rigueur, mais d'un continent oeils le sont pourtant, encerclés par la forêt glacée. Bientôt, l'un d'eux commence à douter. Et s'ils n'étaient pas victimes du hasard, de la malchance ? Il y a une logique dans l'organisation de ce mouroir, derrière la fatalité de cette neige imperturbable. Au fil des pages, René Derain acquiert la conviction qu'il est condamné, qu'il va mourir. Non pas de froid, de fatigue, de gangrène, mais il sera assassiné.Dans son dos, il sent le souffle d'une intelligence. Il comprend qu'ils sont tous devenus des pantins, prisonniers d'une trame dramaturgique qu'ils ne pourront combattre. À moins que?

  • Unique héritière de sa tante Ariane, Anne Nogaro décide, envers et contre tous, de s'installer dans la maison que lui a légué son aïeule. Elle a fait son choix, la bastide est désormais la sienne et elle mettra tout en oeuvre pour réaliser son rêve : redonner vie à ce lieu reculé entre forêt et océan, le berceau des Nogaro. Avec l'aide de son frère Jérôme, Anne transforme peu à peu la demeure en chambres d'hôtes. Mais Paul, son mari, ne comprend pas le choix de sa femme et refuse de venir habiter dans cette maison qu'il déteste. Excédé, il finit par entamer une procédure de divorce. Au fil des jours, le projet d'Anne prend tournure et la vie s'organise. La bastide Nogaro fourmille d'activités et la jeune femme, à qui Paul avait prédit la solitude, voit sa famille se regrouper autour d'elle.
    Un jour, alors qu'elle reprend la lecture du journal intime d'Ariane, Anne découvre à travers les lignes qu'elle est probablement une enfant illégitime, fruit d'une liaison que sa mère aurait eue dans le passé. Bouleversée par cette découverte, elle comprend alors la fureur de sa mère chez le notaire, le jour de l'ouverture du testament d'Ariane. Voir sa fille héritière des Nogaro alors qu'elle n'en est peut-être pas une ! Que faire de ce secret ? Doit-elle interroger sa mère, essayer de retrouver la trace de son vrai père ? A-t-elle le droit de bouleverser l'unité de sa famille au prix de la vérité ?

  • Un roman d'une intelligence époustouflante sur la genèse d'une des confrontations les plus dangereuses de notre époque.
    Auteur de récits de voyages, Virginie Page se retrouve de façon inattendue au coeur d'un conflit majeur qui marquera les décennies à venir. À l'été 1990, alors qu'elle doit rencontrer Saddam Hussein, elle apprend que le dictateur irakien se prépare à envahir le Koweït. Dans le cadre des entretiens menés pour son ouvrage traitant de l'islam dans les pays arabes, Virginie rencontre l'émir d'Osmanie, Khaled Hourani, un personnage sortant de l'ordinaire.
    Entre les grondements des tanks de Saddam et des avions américains, se noue entre eux une histoire destinée à durer. Ils sont tous deux conscients des enjeux de leur époque et si leurs discussions passionnées tournent autour de la façon dont chacun emplit la vie de l'autre, elles portent aussi sur l'islam radical qui a fait du choc des civilisations une réalité et rendu notre monde terrifiant...
    À travers la rencontre de deux individus que rien n'oppose si ce n'est leur appartenance à des cultures différentes, à travers leur parcours dans la période qui a vu le clan Bush et ses alliés du Moyen-Orient déstabiliser l'ordre mondial, Saïdeh Pakravan nous offre un roman d'une intelligence époustouflante sur la genèse d'une des confrontations les plus dangereuses de notre époque.

  • La première biographie d´Athénaïs Michelet, seconde épouse de Jules Michelet et personnalité atypique défiant tous les codes de son époque. Un destin romanesque, singulier et inédit, par l´auteur du Roman de Jeanne.



    Après une enfance difficile auprès d´une mère acariâtre et d´un père secrétaire de Toussaint Louverture, adoré mais âgé, devenue institutrice et républicaine convaincue, Athénaïs se plonge dans la lecture de Du Prêtre, de la femme, de la famille, de Jules Michelet. Ce livre, aussi scandaleux qu´anticlérical, ébranle ses fondements religieux et provoque chez elle une profonde remise en question. Aussi décide-t-elle de rencontrer l´historien. Dès lors, tout va très vite. Ils se marient, et commence pour Athénaïs une existence de femme soumise à un grand homme terriblement aimant : père de substitution, Michelet se révèle littéralement obsédé par son épouse, voulant la posséder tout entière, jusqu´à l´observation permanente de son corps, jusqu´à l´étouffement... Malgré cela, elle parviendra à devenir écrivain et publiera à la mort de son époux ses oeuvres inédites, avant de devenir l´égérie du sculpteur Bourdelle.

  • Des années 1920 aux années 1940, de Paris à Berlin, le destin tourmenté d'une jeune Russe blanche. Au coeur d'une Europe en proie à la montée des totalitarismes, une passion orageuse entre une femme libre qui triomphe de l'exil et de l'adversité, et un artiste de ferveur et de talent. Éblouissant.0500 0300Chassée de Saint-Pétersbourg par la révolution bolchevique, la jeune russe Xénia Ossoline affronte les drames et le dénuement de l´exil. Pour protéger sa famille, elle s´installe à Paris, découvre le monde de la haute couture et devient mannequin en pleine effervescence des Années folles. Sa rencontre avec le séduisant photographe allemand Max von Passau bouleverse son existence. Ils vivent une passion orageuse entre Paris et Berlin. L´orgueil pousse Xénia à épouser un autre homme, alors qu´elle est enceinte de Max. La prise de pouvoir d´Adolf Hitler incite des Allemands intègres à entrer en résistance au péril de leur vie. Artiste renommé, Max apporte un soutien sans faille à l´une de ses anciennes amours, une jeune juive propriétaire d´un grand magasin berlinois. Mais derrière les masques policés des mondanités nazies des années 1930 se profilent la guerre et l´anéantissement des juifs. Alors que l´Histoire s´accélère, Xénia et Max affrontent des choix douloureux. Sous leur désir perce un amour qui transcende les différences. Mais leur quête de la lumière triomphera-t-elle des ténèbres de cette époque sans merci ?0600 

  • Après avoir traversé l'Europe en corbillard avec un macchabée dans le coffre, Gibraltar percute un rhinocéros et entre dans Trois-Plaines. Un premier roman riche en surprises, où se dégagent le style et l'univers déjà très affirmés d'un écrivain prometteur.0500  0300Pour chercher son père, qu´il a quitté dix-sept ans plus tôt et dont il n´a plus de nouvelles, Gibraltar revient à Trois-Plaines, son village natal. Le moins qu´on puisse dire, c´est qu´il n´y est pas le bienvenu. Dans ce décor désertique et caniculaire, alors que Gibraltar reconstruit pierre par pierre un phare en ruines érigé par son père au milieu d´un pré, Emma, L´Esquimau et Gibraltar recollent tour à tour les morceaux de leur histoire dans un village où l´étrangeté est reine.Peu à peu, entre les femmes qui pêchent des poissons dans l´herbe des plaines, les cardiaques qu´on ranime à grands coups de sacs de frites surgelées et les rhinocéros qui volent en deltaplane, le passé refait surface. Et l´histoire familiale de Gibraltar prend forme autour de l´absence d´un père un peu fou et des ravages qu´il a commis sur le village. Mais les plus fous ne sont pas toujours ceux qu´on croit...0600« Dans La Colère du rhinocéros, du jeune Christophe Ghislain, la quête d´un père disparu se transforme en road book à l´univers déjà très affirmé. »Direct Matin« Son entrée en littérature mérite d´être saluée pour son ton personnel et la puissance évocatrice de ses images. »Le Soir« Référence revendiquée. Arizona Dream d´Emir Kusturica a nourri ce premier roman étrange, à la langue poétique, au débit rapide, chargée d´urgence, saturée d´émotions, charriant des images mentales fortes. »Psychologies magazine  "Porté par un style poétique, ce roman délivre l'énigme d'un passé que les trois narrateurs reconstituent par petites touches. Christophe Ghislain est dans la lignée des surréalistes belges."Le Nouvel observateur"[...] le livre est certes à déconseiller aux esprits trop rationnels. Mais ce récit fantaisiste décrit pourtant avec beaucoup d'humour la quête du père et les méandres de vies minées. Incontestablement une touche d'originalité pour cette rentrée! " Métro Belgique" Christophe Ghislain a l´art de transformer les plaines de Hesbaye en décors désertiques de l´Arizona, les mécanos costauds en géants de Steinbeck et les fous du village en créatures étranges et inquiétantes. "Vers l´Avenir"La colère du rhinocérosest un premier roman surprenant. Par son écriture déjà tellement aboutie, par son rythme soutenu, par ses partis pris pleinement assumés, Christophe Ghislain fait son entrée dans la cour des grands. À la fois discret et prometteur d´autres rendez-vous mémorables, qu´ils soient couchés sur le papier ou superbement mis en images."Vers l´Avenir "Christophe Ghislain se rapproche surtout (toutes proportions gardées bien sûr) d´auteurs américains tels que Cormac, McCarthy, Salinger, Russel Banks, Rick Bass, Jim Harrison surtout dans la description des grands espaces qui enserrent les individus dans leurs griffes, modelant leur volonté et leurs mouvements."La voix du Luxembourg"Roman sur la peur d´exister, la force de l´inertie et l´impérieux besoin de s´éprouver au contact de ses semblables, «La colère du rhinocéros» ne peut se réduire à une seule lecture. Il pose d´ailleurs plus de questions qu´il n´en résout, ce qui est en général la marque des textes intelligents et d´une grande richesse."La voix du Luxembourg

  • Une comédie intelligente et sensible, un regard corrosif et chargé d'autodérision sur LE sport qui déchaîne toutes les passions, le football, pour tous les anonymes du ballon rond qui ont L'Équipe pour bréviaire et Zizou pour dieu. Bienvenue dans le monde des « corpo » !0300Antoine Courant est un footballeur totalement amateur, mais néanmoins passionné et persévérant. Il aime ce sport depuis l´enfance, une passion transmise par son père, qui s´est nourrie au cours de séances familiales mémorables devant le poste de télévision, lors des retransmissions de grands matchs. Marié à Chloé et papa d´un petit Nathan, fonctionnaire tout juste muté dans une administration de province, Antoine intègre le CGAS, l´équipe du Conseil général, et se trouve promu d´emblée milieu axial. Qu´il pleuve, qu´il neige ou qu´il vente, il rejoint deux fois par semaine sept de ses collègues et suit les premiers entraînements avec assiduité et enthousiasme, sous l´oeil totalement indifférent de sa femme. Mais l´optimisme désarmant de notre champion va vite s´étioler. Car le CGAS, en dépit des efforts de Kaiser, coach et maître tacticien incompris, a la particularité de perdre tous ses matchs. Jusqu´au jour béni où les joueurs décident de confier leur sort à Sophie, une femme donc, enceinte de surcroît... et remportent enfin la victoire suprême !Un Footballeur, ou les péripéties et malheurs du CGAS, est une comédie extrêmement sympathique, intelligente et sensible à la gloire non pas les vedettes du ballon rond, mais des anonymes qui livrent contre vents et pluies des matchs sans gloire sur les stades obscurs...

  •  0500« Parfois, les démons nous révèlent ce que le murmure des anges ne nous avait pas permis d´entendre. »Pour sauver sa famille menacée par la junte militaire en Argentine, Luis s´engage dans la guérilla. C´est le prix à payer pour faire passer en Europe sa femme, Ana, et leur bébé. Exilée, Ana trouve refuge en France dans un hôtel tenu par un vieil Argentin. L´enfant y grandit à l´ombre de l´amour fou qui unissait ses parents, et dans le mythe de ce père héroïque dont il réinvente perpétuellement l´histoire pour combler l´absence. Des années plus tard, à la mort d´Ana, il revient dans cet hôtel où il écrit peu à peu son roman des origines pour s´affranchir du poids du passé.Empreint d´une poésie envoûtante, ce roman choral entre ciel et enfer nous emporte dans une traversée où le temps et l´espace cèdent à la volonté des amants de se rejoindre par-delà la vie et la mort. Interrogeant les frontières de l´invisible,Los Demoniosest une bouleversante histoire d´amour qui évoque la mémoire, les tumultes et les crimes de notre temps.Dramaturge, Valérie Boronad codirige une compagnie de théâtre professionnelle, aux côtés de son mari, metteur en scène et comédien. Elle vient de prendre la direction du pôle culturel de Sainte-Maxime. Nominée pour de nombreux prix littéraires à la parution de son premier roman,Les Constellations du hasard(Belfond, 2008), Valérie Boronad a été lauréate du prix Carrefour Savoirs du premier roman.À propos desConstellations du hasard:« Un premier roman qui charme par la fraîcheur de son écriture. »Psychologies magazine« Pour un coup d´essai, c´est un coup de maître. »Livres hebdo« Une plongée au coeur de soi-même. »Questions de femmes0300 À la mort de sa mère, Samuel revient dans l´hôtel où il a grandi et réécrit peu à peu son roman des origines en se réappropriant le passé : l´histoire des siens en Argentine, parmi les trente mille disparus des années de la dictature, la perte d´un père idéalisé, le pays pris en étau entre la guérilla et la junte, et, enfin, l´exil. Éclairant le retour de Samuel, ce roman polyphonique nous livre les voix de Luis, le père disparu, emporté par les périples de la guerre sale (Los Demonios), de Tango, gamin impertinent et drôle trompant sa solitude d´un sempiternel : « peut-être qu´on peut y croire », d´Augusto, vieil Argentin peuplant l´hôtel de ses souvenirs et, enfin, de l´insaisissable Ana qui emporte Samuel à travers les mirages de l´amour.

    Protagoniste fragile et magnifique, cherchant à se réinventer pour échapper au poids du passé, Samuel, épris de liberté, nous livre une fabuleuse quête identitaire à travers les tourmentes des totalitarismes.0600 Page des libraires « Tout ceci sonne très triste, et pourtant cela ne l'est pas ! L'écriture est tellement belle, la plume de Valérie Boronad adopte un lyrisme sans emphase, c'est juste, parfois poignant [...] Superbe deuxième roman de Valérie Boronad... A découvrir. » blog clarabel

  • Dans le quartier mexicain de Los Angeles ravagé par la guerre des gangs, Emilio Estevez, jeune inspecteur des stups, essaie tant bien que mal de tenir son petit frère Hector à l'écart des dangers de la rue. Mais, pris dans une spirale infernale de business illicite, de violence, de trafic de dope et de flingues, de magouilles politiques, de sexe et de lutte pour le pouvoir, les frères Estevez sont au bord du précipice Un roman saisissant.0500 Pris dans une spirale infernale de business illicite, de violence, de trafic de dope et de flingues, de magouilles politiques, de sexe et de lutte pour le pouvoir, les frères Alvarez sont au bord du précipice. L´enfer des ghettos de L.A. brûle les ailes des flics ripoux, des gangsters mystiques et des artistes aérosol un peu trop rêveurs...
    Le style novateur de Karim Madani saisit dès les premières lignes par sa flamboyance et sa crudité. Un roman percutant.0300 Pris dans une spirale infernale de business illicite, de violence des gangs, de trafic de dope et de flingues, de magouilles politiques de sexe et de lutte pour le pouvoir, les frères Estevez sont au bord du précipice. L´enfer des ghettos de L.A. brûle les ailes des flics ripoux, des gangsters mystiques et des artistes aérosol un peu trop rêveurs...0600 Le courrier de L´Atlas « Avec un style aiguisé, posé comme une succession de rimes, ce sniper du verbe nous accroche à son histoire. Et on se laisse détourner le fond, toute la nuit, jusqu´au bout de la forme. Jusqu´à la dernière syllabe. » International Hip Hop « Franc-tireur des mots Madani parvient à mêler, avec talent, les tournures des poètes à la parlure des soldats de la rue et des narcos. Une langue plus vraie que nature [...] au service d´une action menée tombeau ouvert, soutenue par la complexité de ses personnages. » Le Magazine des livres «Les Damnés du bitumesont des familiers et le drame s´inscrit dans une chorégraphie pré-écrite comme une tragédie grecque. Nous ne sommes pas dans du thriller mais dans du polar à caractère ethnologique. » L´indépendant «Les Damnés du bitumese lisent commeUn Voyage au Bout de l´Enfer, héroïque et tragique à la fois, une plongée en apnée dans un monde qui restera, on l´espère, à jamais exotique et lointain. »  Fluctuat.net

  • Une fable littéraire pleine d'humour, dans laquelle Xavier Hanotte met en scène des ours particulièrement avisés0500 0300Que de remue-ménage au parc naturel des Grands-Bruns ! La tranquillité des ours est sérieusement menacée : bientôt, à la place de leur colline et de la roselière s´élèveront un complexe d´attractions, un musée et une fête foraine, pleins d´acier, de lumières et de bruit... Où Onésime, l´ours romantique, pourra-t-il désormais écrire et déclamer ses poèmes ? Rien ne pouvait le désespérer plus, d´autant que Clarinette vient de le quitter pour suivre un ours motocycliste en mal de carrière. Quant à Anatole, l´ours philosophe et Adalbert, l´ours timoré, ceux-ci sont effrayés et scandalisés par l´arrivée sur leur territoire... de vrais ours ! ces ursidés écervelés qui marchent à quatre pattes, se promènent à poils et n´ont absolument aucun sens de la civilisation. Car, au parc des Grands-Bruns, les ours ont de l´esprit, un secret bien protégé grâce au vieux gardien Charles.Pourtant, malgré l´inquiétante situation, la vie poursuit son cours ? suivant le fatalisme de Tou Fou, le panda chinois, patron du Bambou farci, lui-même farci de moralités et autres proverbes, qui régale les ours de plats au bambou et d´alcools de sa composition. Comme à leur habitude, donc, les ours profitent de leur jour de congé ? jour de fermeture du zoo ? pour s´habiller, lire, faire des mots-croisés, fumer le cigare, réparer les clôtures, jardiner... bref, imiter, à l´instar de leurs ancêtres éclairés, les humains. Et, quand ils ne se produisent pas en spectacle pour les hordes de touristes, ils s´occupent de menues missions pour l´ADIEU, l´Association pour la Défense de l´Image des Espèces Ursidées... Cette fois, il est question pour Anatole, Onésime et Adalbert de régler son compte à La Fontaine et de faire disparaître la fable qui ridiculise leurs grands-pères de la bibliothèque de V. Tous trois s´entassent alors tant bien que mal dans la Fiat du vieux Charles pour une nuit qui leur réserve bien des aventures...

  • Xavier Hanotte revient avec un roman envoûtant dont le personnage principal, l'inspecteur Barthélemy Dussert, va voir s'entremêler ses enquêtes professionnelles et sa vie privée, faisant ainsi trembler tout son univers La Belgique est au coeur de cette histoire, bien loin des clichés qui collent à son image.0500 Or voilà que, sans crier gare, le fragile équilibre de son univers menace de se rompre. En pleine réforme des polices belges, alors que la suppression de sa brigade est programmée, va-t-il conserver son emploi de flic ? Avouera-t-il enfin son amour à Katrien, sa taciturne coéquipière ? Et qui est donc ce Jacques Travers, dont lui parviennent régulièrement, par courrier, les fragments d´un texte évoquant étrangement le style d´un romancier disparu ? Les enquêtes, professionnelles et privées, se croisent. Les réponses vont tomber ; certaines seront surprenantes. Au point de défier le bon sens ?
    Le Couteau Jenufanous emmène à Bruxelles, dans le petit monde de la 22ebrigade de Police judiciaire, microcosme coloré d´une Belgique bien éloignée des habituelles caricatures. Un roman envoûtant, imprégné du réalisme magique cher à son auteur.0300 Solitaire mélancolique, mais néanmoins philosophe, l´inspecteur Barthélemy Dussert mène une carrière davantage marquée par la réflexion que l´action, au fil des enquêtes un peu hors normes dont le charge sa hiérarchie. Pour le reste, la rêverie et l´amitié occupent sa vie, ainsi que les traductions éternellement recommencées du poète Wilfred Owen.
    Or voilà que, sans crier gare, le fragile équilibre de son univers menace de se rompre. En pleine réforme des polices belges, alors que la suppression de sa brigade est programmée, va-t-il conserver son emploi de flic ? Avouera-t-il enfin qu´il aime depuis toujours Katrien, sa taciturne coéquipière, alors même que celle-ci semble avoir jeté son dévolu sur un inconnu ? Et qui est donc ce Jacques Travers, dont lui parviennent régulièrement par courrier les fragments d´un texte évoquant étrangement le style d´un certain Laurent Legris, un romancier qui a disparu sans laisser aucune trace ? Les enquêtes, professionnelles et privées, se croisent. Et les réponses vont tomber. Certaines seront surprenantes. Au point de défier le bon sens ?
    Situé dans une Belgique bien réelle, aux décors reconnaissables,Le Couteau de Jen?faest imprégné du réalisme magique cher à l´auteur et clôt provisoirement le cycle auxquels se rattachentManière noire(1995),De secrètes injustices(1998) etPassé le pont(nouvelle, dansL´Architecte du désastre, 2005).0600 

  • 24 Heures. 24 nouvelles.
    La plus mythique des courses automobiles vue par les écrivains contemporains.

empty