Robert Laffont

  • Ken Follett a conquis le monde avec Les Piliers de la terre, phénoménale saga qui prenait place dans l´Angleterre du XIIe siècle, au rythme de la construction d´une majestueuse cathédrale gothique. Deux siècles plus tard, autour du même édifice, nous retrouvons les descendants de ces héros, dans la ville fictive de Kingsbridge... 1327. Quatre enfants sont les témoins d´une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d´enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont le secret pourrait bien mettre en danger la couronne d´Angleterre. Ce jour scellera à jamais leurs destinées...

    Prospérités éphémères, famines, guerres cruelles, ravages féroces de la peste noire... Appuyée sur une documentation historique remarquable, cette fresque épique dépeint avec virtuosité toutes les émotions humaines, à travers un demi-siècle d´histoire mouvementée...

  • Une histoire sombre portée par une écriture lumineuse.Séoul, 1997. Un gangster accomplit une vengeance sanglante.Montréal, 2022. Mark, un flic d'origine coréenne, Jade et Jindo, son labrador à l'odorat affûté, spécialisé dans la détection de mémoires électroniques, enquêtent sur un réseau pédopornographique. Alors que les premiers coupables de cette sombre affaire tombent, un mystérieux tueur ensanglante l'hiver montréalais. L'homme, insaisissable, redoutable, a croupi plus de deux décennies dans une prison coréenne. À peine libéré, il monte dans un avion, destination le Québec, déterminé à prendre la revanche qu'il fomente depuis des années. Dans la ville enneigée, l'assassin poursuit son passé...Mousson froide est un roman peuplé de personnages complexes, attachants souvent, terrifiants parfois. Leurs destins se croisent, les points de vue s'entremêlent pour tisser une intrigue captivante.

  • Nobelle

    Sophie Fontanel

    Pour toutes celles qui se sentent le talent d'écrire...
    " En octobre dernier, quand, par un coup de téléphone, votre Académie a agité ses clochettes, c'est le nom de Magnus qui m'est venu en premier à l'esprit. Les choses naissent bien quelque part, et comment ne pas nous revoir, lui, le jeune garçon penché sur mes poèmes, et moi, au toupet illimité, qui le regardait lire... " À l'occasion de son discours de réception du prix Nobel de littérature, Annette Comte se souvient de ses dix ans et de celui qui lui a donné l'envie d'écrire. Elle raconte, émerveillée, ce que le flamboyant Magnus fut pour elle - et il fut tout - l'été 1972, dans le sud de la France. Mais ce n'est qu'en osant, à Stockholm, revenir ainsi sur cette première et immense peine de coeur qu'Annette prendra la mesure de ce qu'un écrivain demande à l'amour.


  • Du 10 juin 1940, quand le gouvernement s'enfuit de Paris, au 17, où Pétain annonce la demande d'armistice, huit jours qui ont défait la France.

    " Le niveau d'essence dans le réservoir baissait dangereusement. Mme Perret se plaignait en permanence, se disputait avec Bernard qui voulait lui prendre la carte. À l'horizon en face de la colonne montaient de grandes lueurs orangées : un bombardement ? des dépôts de carburant en flammes ? Exténuée, sentant le mal au coeur revenir, gênée dans ses vêtements moites de transpiration, sa combinaison trop serrée, Jacqueline a fini par s'endormir, la tête sur l'épaule de la domestique et le chien sur ses genoux, bercée par les grincements d'essieux, les hennissements et le claquement des sabots, et un choeur de filles qui, quelque part derrière, chantaient du Tino Rossi... "
    Jetés sur les routes de l'exode, une famille de grands bourgeois, un soldat, un avocat fasciste, une femme seule et beaucoup d'autres, dans une vaste chasse à courre à l'échelle d'un pays où nul ne sait encore qui sonnera l'hallali.
    Avec La Débâcle, tout à la fois fresque au vitriol, road-trip hyperréaliste, chronique d'une débandade et récit initiatique, Romain Slocombe ajoute une pièce maîtresse à son grand roman noir national.

  • La vraie vie de Gustave Eiffel Nouv.

    Tout le monde connaît la tour Eiffel, personne ne connaît Gustave Eiffel.
    Ingénieur et inventeur de génie, Gustave Eiffel a bâti des édifices sur toute la planète, de la statue de la Liberté au viaduc de Garabit, de la gare de Budapest au pont de Porto. Il a connu la gloire et la descente aux enfers, les têtes couronnées et la prison. La construction de la Tour, clou de l'Exposition universelle de 1889, a constitué une incroyable aventure humaine et Gustave a dû se battre pendant vingt ans pour que son oeuvre ne soit pas démolie. Patron social avant l'heure, capable de risquer sa vie pour sauver un ouvrier de la noyade, il est devenu à soixante-dix ans un pionnier de la météorologie et de l'aéronautique, au point que ses découvertes lui ont valu l'équivalent du prix Nobel. Veuf à quarante-cinq ans, il vouait un culte à sa fille Claire, mais n'a jamais oublié son amour de jeunesse, Adrienne Bourgès, retrouvée sur le tard.Cette biographie romancée dévoile un personnage fascinant et pourtant méconnu, dont la créativité et les exploits industriels ont fait rayonner l'image de la France dans le monde entier.

  • Au terme de cinq années d'enquête entre Paris, Washington, Moscou et Tel-Aviv, la journaliste Chloé Aeberhardt a retrouvé la trace des espionnes des principaux services de renseignement engagés dans la guerre froide. Ces retraités de la CIA, du KGB, du MI5, de la DST ou du Mossad l'ont reçue chez elles et lui ont raconté le rôle décisif qu'elles ont joué dans le conflit Est-Ouest, de la pénétration des cercles du pouvoir occidental par les agents soviétiques à la traque des anciens nazis en Amérique du Sud en passant par l'exfiltration des juifs falachas d'Éthiopie vers Israël dans les années 1980. Loin du mythe de Mata Hari et du cliché de la séductrice qui prévaut aujourd'hui encore lorsqu'on évoque le renseignement au féminin, la réalité dévoilée au fil de ces rencontres n'en finit pas de dépasser la fiction. " Nous étions Q, dans James Bond. Et tellement plus. " Joanna Mendez, ancien officier technique de la CIA. " j'ai toujours considéré que montrer ses émotions était une forme de faiblesse. " Stella Rimington, ex-directrice générale du MI5.

  • Grandir

    Sophie Fontanel

    L'histoire de l'amour d'une jeune fille pour sa mère.0300 Chaque morceau de la vie d'une vieille dame vulnérable est raconté : un jeune médecin, l'appétit, les vacances, un aide-soignant, les petits-enfants, des mains très douces, des souvenirs, l'Arménie, une amie d'enfance. À la page qui suit, on voit sa fille : une cavale, une vie à gagner, un défilé  de mode, des articles à écrire, des dîners décommandés, la ville à traverser quand sa mère est tombée, les infirmières de jour et celles de nuit, les douceurs.
    Avec des phrases très simples : « Elle a fait de mon enfance une vraie enfance, je peux bien lui rendre à présent », et qui vous serrent le coeur. Ou bien des dialogues : « Ouh là, ne prie pas pour moi, hein ? » J'ai demandé pourquoi. Elle a dit : « Ne va pas me faire repérer. » Le miracle du livre : parce que sa mère est devenue son enfant, l'auteur grandit. Elle a eu cette grâce et elle pense : « D'où me vient tout cet amour ? » 0300Sophie Fontanel ne vieillit pas. Elle grandit. Sa mère est très âgée et dépendante d´elle, entièrement. Il arrive que cette mère soit absente et parfois, au contraire, ses paroles et sa présence sont justes, drôles et imprévisibles. Chaque épisode de la vie d´une vieille dame si vulnérable est raconté avec un amour et un humour irrésistibles : un jeune médecin, l´appétit, les vacances, un aide-soignant, les petits-enfants, des souvenirs, l´Arménie. À la page qui suit, il y a la vie de sa fille : une cavale, un métier, un défilé de mode, des articles à écrire, des dîners décommandés, la ville à traverser quand sa mère est tombée, les infirmières de jour et celles de nuit, les douceurs à trouver. Un sujet pour tout le monde dans un style très personnel, rare, dans la veine d´un des précédents livres de Sophie Fontanel,Sacré Paul, prix du Premier Roman en 1995.

  • Une randonnée dans la beauté du monde. Non pas suite mais peut-être complément du précédent roman, ce livre-ci se décline en trois parties et chacune correspond à une question ou à un constat que tout esprit un peu affuté pose.
    Un roman de société : " Tout passe. " Nous vivons une époque de transition, les livres, la famille, les moeurs, les frontières, les monnaies jusqu'à la religion. Tout se sait puisque, par la Toile, chacun est immédiatement informé du sort de tous. Pour illustrer ce propos, se déroule une histoire sentimentale contemporaine où un bouddhiste milliardaire et communiste fait irruption dans une famille traditionnelle.
    Un roman d'amour : " Rien ne change. " Un écrivain cherche sa voie et il ne s'en sort que par l'amour d'une femme, Marie. Il se donne à elle qui le rend à lui-même. L'amour est plus important que la littérature et que tout le reste. Il ne consiste pas à se regarder dans les yeux mais à regarder le monde ensemble. Le spectacle du monde entraîne leur étonnement et leur admiration, qui sont à la racine de toute connaissance. Le roman de société s'est changé en roman d'amour, qui lui-même va se changer en roman de l'univers.
    Un roman de l'univers : " Il y a au-dessus de nous quelque chose de sacré. " Au grand-père - désormais classique - de l'auteur, à Pama le bouddhiste, à Marie, s'ajoute Dieu comme un des principaux personnages du livre. Car comment peut-on parler d'autre chose que de Dieu ? Suit une petite histoire de l'humanité par ceux qui l'ont pensée et faite : les philosophes et les scientifiques. Un combat s'est engagé entre Dieu et la science. La position de l'auteur, catholique et agnostique, est de laisser ses chances à Dieu.
    Ce livre est aisé et profond. On y retrouve ce qui a fait le succès des précédents ouvrages : la foi en la littérature, l'importance des sentiments, l'absence d'illusions, le goût du bonheur, la recherche de la vérité. Le tout comme soulevé par la grâce d'un style et d'une écriture ailée.


  • Deux époques entrelacées, deux histoires d'amour qui se confondent en une chasse au trésor fiévreuse et romantique dans les rues de Londres.

    1793. Le jeune Chateaubriand s'est exilé à Londres pour échapper à la Terreur. Sans argent, l'estomac vide, il tente de survivre tout en poursuivant son rêve de devenir écrivain. Un soir, tandis qu'il visite l'abbaye de Westminster, il se retrouve enfermé parmi les sépultures royales. Il y fera une rencontre inattendue : une jeune fille venue sonner les cloches de l'abbaye. Des décennies plus tard, dans ses Mémoires d'outre-tombe, il évoquera le tintement d'un baiser.
    De nos jours, le vénérable professeur de littérature française Joe J. Stockholm travaille à l'écriture d'un livre sur les amours de l'écrivain. Quand il meurt, il laisse en friche un chapitre consacré à cette petite sonneuse de cloches. Joachim, son fils, décide alors de partir à Londres afin de poursuivre ses investigations.
    Qui est la petite sonneuse de cloches ? A-t-elle laissé dans la vie du grand homme une empreinte plus profonde que les quelques lignes énigmatiques qu'il lui a consacrées ? Quelles amours plus fortes que tout se terrent dans les livres, qui brûlent d'un feu inextinguible le coeur de ceux qui les écrivent ?

  • 2000 ans d'histoire d'une famille juive: de cette aube de l'an 70 où le scribe Abraham quitte Jérusalem en flammes à ce jour de 1943 où l'imprimeur Abraham Halter meurt sous les ruines du ghetto de Varsovie, cent générations se transmettent le livre familial, mémoire de l'exil. Jusqu'à Marek Halter, le " dernier scribe ", qui, aujourd'hui, recrée pour nous cette grande aventure. Une oeuvre exemplaire, chargée du souffle de la vérité et de l'âme de l'humanité.
    "Enfin un vrai livre de réconciliation." Jean-Paul II "Marek Halter nous rappelle la longue lignée des meuniers juifs à Narbonne, vignerons à Troyes, scribes à Strasbourg, imprimeurs à Paris pendant la Révolution. Il vient d'ouvrir les premières pages d'un grand livre." François Mitterrand "Une histoire de souffrance et d'espoir, de désir et de volonté, de lutte et d'accomplissement." Shimon Peres "J'aime cette saga qui mène aux sources du judaïsme français. Popularisant ce qui a été la vie des communautés juives au sein de la société française, La Mémoire d'Abraham apporte une contribution très riche à la réconciliation judéo-chrétienne." Simone Veil "Voici donc un événement. Il paraît simple, évident, frais, presque naïf. Et c'est un tournant terrible. Sans plainte. Sans pathétique. Animé, de part en part, d'une joie et d'une confiance d'enfant. Un souffle est là." Philippe Sollers

  • Six ans vingt-huit jours Nouv.

    Je ne demande pas à Valentin les raisons de son appel,de cette mise en scène, la Grèce, le crépuscule.Après tout, ce goût du spectacle lui ressemble.On a préféré parler du temps qui nous avait séparés.Je m'en rends compte ; la Grèce avec Caroline,c'est ce que j'ai toujours voulu. C'était même absurdede ne pas s'être cachés plus tôt dans ces îles.
    Sans nouvelles de Valentin depuis leur rupture deux automnes auparavant, Caroline reçoit un soir un appel de lui. Il lui propose de l'accompagner en Grèce une partie de l'été. Vingt-huit jours. Le temps de se remémorer leurs six années passées ensemble.Mais l'autre, parfois, n'est pas celui que l'on croit. Caroline et Valentin le découvrent tour à tour, confrontés à leurs mensonges et à leurs secrets.

  • Au milieu du xixe siècle, deux navires de la Marine royale anglaise et leurs cent vingt-neuf hommes d´équipage, commandés par l´orgueilleux Sir John Franklin et son second, le capitaine Francis Crozier, s´engagent dans les eaux de l´Arctique afin de découvrir le mythique passage du Nord-Ouest qui assurerait à l´Empire britannique une domination totale des mers. L´entreprise tourne toutefois au désastre quand l´Erebus et le Terror sont faits prisonniers des glaces, puis lorsque Sir John meurt dans des circonstances dramatiques. Crozier hérite alors d´une expédition en péril, exposée en permanence aux morsures d´un froid extrême, à la faim et à la maladie. L´équipage est en outre assailli par une mystérieuse créature qui transforme la vie à bord en cauchemar. Quel est donc ce monstre polaire aux longues griffes acérées qui massacre l´un après l´autre les marins de l´expédition ? Quel lien l´unit à Silence, jeune Inuit à la langue coupée recueillie par le capitaine Crozier, en qui l´équipage voit une sorcière ? Bientôt une mutinerie éclate, poussant le capitaine à conduire ses hommes sur la terre ferme... sans savoir que ce qui les attend est pire encore...

    L´histoire de l´expédition Franklin passionna autant qu´elle stupéfia l´Angleterre victorienne. La mise au jour récente de plusieurs tombes, permettant de conclure à des actes de cannibalisme, n´a fait qu´ajouter au mystère et ne pouvait que stimuler l´imagination de Dan Simmons... Entre horreur et fantastique, Terreur mêle avec virtuosité tous les genres, offre des scènes de chamanisme saisissantes et donne tour à tour la parole aux principaux acteurs de la tragédie en train de s´écrire. Dan Simmons invite ainsi le lecteur à tourner, de plus en plus fébrilement, les pages de ce sombre et grandiose récit.

  • Plébiscité par des grands éditeurs du monde entier avant même sortie en France.

    0300 À l´autre bout du monde, en Suisse, le jeune Nick, analyste dans les services secrets, est lancé sur la piste d´un fugitif, dirigeant d´une entreprise très opaque aux ramifications internationales. L´homme s´est volatilisé avec un rapport secret qui paraît affoler plusieurs gouvernements. Quand il comprend que son organisation assassine des innocents dans sa quête désespérée pour retrouver le fugitif, Nick se révolte. Il découvre les sanglantes tentatives d´élimination dont a été victime, à Kaboul, un certain commissaire Oussama Kandar. Oussama l´Afghan, Nick le Suisse et Bakir le mollah : ce trio improbable se retrouve dans les hautes montagnes d´Afghanistan, en des lieux sauvages contrôlés par des hommes qui tuent au nom de Dieu. Là se terre sans doute l´homme qui connaît la vérité. Là est caché le rapport recherché par tous. Mais choisiront-ils de révéler au monde ce qu´ils apprendront ? Ou accepteront-ils de se taire au nom d´intérêts supérieurs ?Menée par le très attachant commissaire Kandar, située dans un pays dont on entend parler quotidiennement mais qu´on connaît mal, cette enquête policière où se mêlent passions humaines, intérêts économiques et enjeux politiques a été plébiscitée par des grands éditeurs du monde entier qui en ont acquis les droits avant même sa sortie en France.0400RÉSUMÉ L´affaire qui requiert Oussama et ses adjoints a lieu dans un quartier populaire de Kaboul. Derrière des murs lépreux, ils découvrent une somptueuse résidence. Le propriétaire de ce palais secret, Wali Wadi, gît mort au milieu du salon. Suicide, affirme le ministre de la Sécurité, supérieur hiérarchique et ennemi juré d´Oussama. Car il ne s´agit ni du geste désespéré d´une jeune fille contrainte au mariage, ni de l´ultime provocation d´un illuminé qui, pour rejoindre le paradis au soixante-douze vierges, se lave, se parfume et emmaillote précautionneusement ses parties génitales avant de se faire sauter au milieu de la foule. Wali Wadi est un riche homme d´affaires, intermédiaire pour le compte des pays de la Coalition, du gouvernement afghan et de grosses entreprises internationales.
    Le ministre pense-t-il vraiment que le commissaire va croire cette invraisemblable histoire de suicide ? Wali Wadi est un riche homme d´affaires, intermédiaire pour le compte des pays de la Coalition, du gouvernement afghan et de grosses entreprises internationales. Pour quelle raison a-t-on maladroitement travesti son assassinat en suicide ? Quelle puissance manipule le ministre pour qu´il contraigne Oussama à enterrer l´enquête avant même qu´elle ait commencé ? Et quel rôle jouent les Occidentaux dans cette histoire qui tourne au cauchemar ? Car quelqu´un s´acharne contre Oussama : attentat-suicide provoquant des dizaines de morts, bandes de voyous payées pour l´éliminer, massacre de ses proches et de ses subordonnés... Tandis qu´il cherche la trace d´un document qui pourrait lui permettre de comprendre les enjeux cachés derrière l´assassinat de Wali Wadi, Oussama trouve une aide inespérée en la personne d´un religieux éclairé. Mollah Bakir, tout en rondeurs et en suavité, est un ancien dirigeant du Conseil secret des talibans, un lettré modéré, formé à Oxford, et un fin connaisseur de la diplomatie internationale doublé d´un redoutable manipulateur.
    De l´autre côté du continent, en Suisse, le jeune Nick, analyste pour les services secrets, est lancé sur la piste d´un fugitif, membre de la direction d´une entreprise très opaque aux ramifications internationales, qui s´est volatilisé avec le rapport Mandrake, un dossier qui paraît affoler des gouvernements occidentaux. Mais lesquels ? Quand il comprend que son organisation, dans sa quête désespérée pour retrouver le fugitif, assassine des innocents, Nick se révolte. Il découvre les sanglantes tentatives d´assassinat dont a été victime, à Kaboul, un certain commissaire Oussama Kandar.
    Oussama l´Afghan, Nick le Suisse et Bakir le mollah : ce trio improbable se retrouve dans les hautes montagnes d´Afghanistan,

  • Voici une autre histoire de la philosophie.0300Qu´est-ce que la vie et d´où vient-elle ? Comment fonctionne l´univers ? Pourquoi y a-t-il quelque chose au lieu de rien ? Des mathématiciens aux philosophes grecs, à Einstein et à la théorie des quanta, en passant par Newton et Darwin, voilà déjà trois mille ans que les hommes s´efforcent de répondre à ces questions. L´histoire s´est accélérée depuis trois ou quatre siècles. Nous sommes entrés dans l´âge moderne et postmoderne. La science, la  technique, les chiffres ont conquis la planète. Il semble que la raison l´ait emporté. Elle a permis aux hommes de remplacer les dieux à la tête des affaires du monde. Où en sommes-nous aujourd´hui ? Dieu est-il à reléguer au musée des gloires étrangères et des puissances déchues ? La vie a-t-elle un sens ou est-elle une parenthèse entre deux néants ? Est-il permis d´espérer quoi que ce soit au-delà de la mort ? Avec les mots les plus simples et les plus clairs, avec une rigueur mêlée de gaieté, Jean d´Ormesson aborde de façon neuve ces problèmes de toujours et raconte au lecteur le roman fabuleux de l´univers et des hommes.0300 Une autre histoire de la philosophie, qui se lit comme un roman.0400TABLE DES MATIÈRES I - Que la lumière soit !

    Sont passées en revue les grandes étapes de l'histoire des hommes et les théories de l'univers qu'ils ont élaborées. De Thalès à Pythagore, à Einstein, à Bohr, à Hawking, en passant par saint Thomas d'Aquin, par Copernic, par Galilée et par Newton.
    II - Pourquoi y-a-t-il quelque chose au lieu de rien ?

    Nous savons presque tout du Comment et presque rien du Pourquoi. Qu'est-ce qui est à l'origine des choses ? Un Dieu créateur de l'univers ou l'univers lui-même ? Il est aussi impossible de prouver l'existence de Dieu que son inexistence. Nous sommes dans l'énigme. Dieu est possible.


    III - La mort : un commencement L'homme-est-un-être-pour-la-mort. Si Dieu n'existe pas, toute vie va d'un néant à un néant, tout passé est aboli et le monde est absurde. Si Dieu existe, il n'est pas impossible qu'après la mort il y ait autre chose qu'une autre vie.

  • Qui était Sarah, d´où venait-elle, oùétait-elle née? En romancier, mais sans jamais trahir la Bible, Marek Halter recrée la jeunesse de Sarah, aristocrate sumérienne née à Ur il y a quatre mille ans. Fille d´un riche marchand, lettrée, dotée d´un fort tempérament, Sarah refuse le mariage que lui a arrangé son père. Elle s´enfuit et rencontre le jeune Abraham, un étranger pauvre qu´elle va aimer. Afin de se rendre provisoirement impropre aux épousailles voulues par sa famille, elle avale une drogue qui, trop fortement dosée, la rend stérile. Elle devient prêtresse d´Ishtar, déesse de la Guerre. Sa beauté la destine àêtre déflorée par le roi, en une cérémonie sacrée. Alors Abraham l´enlève, et la saga biblique commence...Tandis qu´Abraham poursuit son dialogue avec le Dieu Unique et Invisible, pour une alliance entre Lui et les Hommes, Sarah se bat afin d´imposer sa place dans une société qui méprise les épouses au ventre sec. Elle traverse les épreuves de la stérilité- l´adoption, la jalousie envers la mère porteuse qu´elle a pourtant choisie, la conception inespérée - jusqu´au moment où elle reconnaît enfin la puissance du Dieu d´Abraham. Il lui permet alors de mettre au monde un fils, Isaac.

  • Marie

    Marek Halter

    Étranger à la subversion ou à la provocation, respectant les croyances de chacun, Marek Halter revisite le plus grand mythe du monde chrétien. Il dévoile la part inconnue de Marie : la jeune fille " avant " la mère. Dans les Évangiles, Marie, figure maternelle, se tient dans l´ombre de Jésus. Sacrée, désincarnée, elle ne semble pas avoir d´existence propre. Pourtant, avant la naissance de Jésus, avant que la parole de son fils soit reconnue comme prophétique, elle fut une jeune fille juive de Nazareth, puis une femme survivant aux horreurs de l´occupation romaine. Qui était la jeune Miryem de Nazareth, celle que les Romains nommeront Marie ?



    /> Dans une Judée martyrisée par la tyrannie d´Hérode le Grand, où tout un peuple désire la révolte mais craint sa propre faiblesse face à la folie de son roi, la jeune Miryem se dresse contre l´inhumanité des hommes et le silence de Dieu. Subtile et volontaire, elle devient familière aussi bien des textes de ses ancêtres que des textes grecs comme de l´enseignement savant des Esséniens de Damas. Cette profonde culture lui permet de faire face à son destin et de comprendre l´avenir de son pays. Elle sait que seul un roi, fils de Dieu, porteur d´une parole de justice universelle, peut engendrer le futur. Cet homme, ce sera son fils. Non seulement elle le mettra au monde, mais elle jouera un rôle capital dans son avènement. C´est elle qui donne naissance à l´un des plus importants bouleversements spirituels du monde...



    Marek Halter fait revivre Marie sous nos yeux, de chair et de sang, avec une verve et un élan romanesque toujours plus aboutis.

  • À son père, écrivain, qui lui demandait quel livre elle aimerait lire, la jeune Iris Cronin répondit : « L´histoire d´une fille qui sauve le monde. » Ainsi germa dans l´esprit de Justin Cronin l'intrigue du Passage, la fascinante épopée qui a créé l´événement l´été dernier dans les pays anglo-saxons. À mille lieues des histoires de vampires pour adolescents, Justin Cronin, sortant du cadre purement littéraire de ses romans précédents, nous présente des monstres à glacer les sangs, et la description saisissante d´une Amérique post-apocalyptique.



    Années 2010. Dans le Tennessee, Amy, une enfant abandonnée de six ans est recueillie dans un couvent... Dans la jungle bolivienne, l´armée américaine recherche les membres d´une expédition atteints d´un mystérieux virus... Au Texas, deux agents du FBI persuadent un condamnéà mort de contribuer à une expérience scientifique gouvernementale. Lui et les autres condamnés à la peine capitale participant au projet mutent et développent une force physique extraordinaire. Les deux agents du FBI sont alors chargés d´enlever une enfant - Amy. Peu après que le virus a été inoculéà cette dernière, les mutants attaquent le centre de recherches.



    Près d´un siècle plus tard. Une communauté a survécu à l´apocalypse causée par l´attaque des viruls, ainsi qu'ont été baptisés les mutants. Une adolescente la rejoint bientôt. Une puce électronique implantée sous sa peau révèle qu´il s´agit d´Amy, âgée désormais de plus de cent ans mais qui en paraît à peine quatorze... L´aventure ne fait que commencer.

  • Sarah, femme d'Abraham, pesait de tout son destin individuel face à Dieu, Tsippora, la Noire, femme de Moïse, luttait contre le racisme et l'ostracisme, Lilah, soeur d'Ezra, entre en guerre contre l'extrémisme religieux dont les femmes ? la moitié de l'humanité ? sont frappées?En 397 avant J.-C., Lilah entrevoit le destin de son frère bien-aimé, Ezra: être l'instigateur du renouveau du peuple juif, qui, au cours de siècles d'exil à Suse et Babylone, a oublié ses origines, et parfois même son dieu. En accord avec le roi de Mésopotamie, Ezra part pour Jérusalem afin de reconstruire le Temple détruit et de rappeler aux Juifs leur identité. D'une intelligence aiguë, fin connaisseur des lois de Moïse, Ezra a une idée de génie qui permettra la survie de l'identité juive à travers les siècles: ce n'est pas en érigeant des temples que le peuple juif survivra, mais en inscrivant dans sa mémoire, génération après génération, les textes bibliques. Cependant la ferveur religieuse d'Ezra tourne à l'intransigeance: pour conserver la pureté du peuple juif, il ordonne la répudiation de toutes les épouses étrangères et de leurs enfants. Révoltée par la douleur de ces femmes, Lilah se dresse contre l'extrémisme de son frère et organise la résistance.Après avoir assumé un destin de femme seule pour seconder Ezra, Lilah est confrontée à une déchirure. Quand celui qu'elle prenait pour un visionnaire tombe dans les excès du fanatisme, elle doit choisir entre son amour pour lui et sa conscience.

  • " Tu es en train de grandir, Hannah, ça n'est jamais facile.
    -; Ça fait bientôt onze ans que je grandis ! Je vois pas pourquoi ce serait plus difficile aujourd'hui.
    -; Ça l'est parce que tu arrives à un tournant.
    Je voyais pas où elle voulait en venir, mais du coup ça m'intéressait. Je me suis allongée dans l'eau et j'ai attendu.
    -; Et parce que tu n'as pas une vie normale.
    -; Une vie normale, c'est si maman était pas morte ?
    -; C'est ça. Si tu avais vécu avec ta mère et si ton père avait su l'aider.
    Elle a un peu pâli et je me suis demandé si elle regrettait pas d'en avoir trop dit. Comme elle disait plus rien, j'ai repassé dans ma tête ce qu'elle venait de dire.
    -; L'aider à quoi ? " Hannah a dix ans et un caractère bien trempé. Elle vient de passer trois ans dans un sanatorium, lorsque, du jour au lendemain, on décrète qu'elle n'est plus malade et doit rejoindre son petit village de Dordogne. À La Chapelle-Meyniac, les cancans des mégères vont bon train. Hannah s'en méfie. En 1961, en pleine guerre d'Algérie, les blessures de la Seconde Guerre mondiale ne sont pas cicatrisées. Rien de pire que les rumeurs, surtout lorsqu'elles concernent votre mère...

  • Vers 1450 avant J.-C., une enfant noire est recueillie au bord de la mer Rouge. On l'appelle Tsippora, « l'Oiseau ». Hélas, la couleur de sa peau résume déjà tout son destin: nul ne la voudra pour épouse. Elle est de la chair dont on fait les servantes et les esclaves... Un homme pourtant fait tout basculer: Moïse, en fuite devant Pharaon. Accueilli par Jéthro, le père adoptif de Tsippora, il ignore encore qu'il sera le libérateur des Hébreux d'Égypte. C'est elle, l'étrangère, la non-juive, qui fait de Moïse celui qui sera capable de recevoir les Lois dictées par Dieu, ces lois qui protègent le faible contre le fort. Amante puis épouse, Tsippora n'en demeure pas moins une « Kouchite », une noire, une étrangère. Alors qu'ils doivent affronter la férocité de Pharaon puis l'enfer du désert, la lutte pour le pouvoir sur le peuple de l'Exode est intense. Aaron et Miryam, frère et soeur de Moïse, n'auront de cesse d'éloigner Tsippora de Moïse et de briser leur union.Dans cet épisode qui retrace l'une des plus fabuleuses épopées de l´Histoire, Tsippora la Noire, au côté de Moïse, est l'incarnation de la passion et de l'intelligence humaines. La première, elle comprend le plein sens des mots qui demeurent aujourd'hui encore nos guides: « Tu accueilleras l´étranger dans ta maison comme l´un des tiens parce que tu as étéétranger dans le pays d´Égypte...» Une lucidité qui fera d'elle une grande héroïne de la Bible, trop méconnue et pourtant d´une modernité stupéfiante.

  • Rentrée littéraire 2020.
    La neige recouvre tout mais pas les images. Pascal voudrait s'ouvrir la tête pour les prendre à mains nues et les jeter dans la Semoy, qu'elles s'enfoncent dans la vase, dans les algues vertes et gelées de la rivière. Il se dit que c'est peut-être ça que Louis a cherché à faire. Il a cherché à tout éteindre. À faire un noir. À fuir.

    Pascal, ouvrier dans une petite ville des Ardennes françaises, a toujours été fier de son fils Louis, un garçon calme et bon élève qui passe son temps dans les livres. Une passion presque obsessionnelle pour la littérature qui surprend dans leur entourage modeste. Tous deux mènent une vie tranquille, faite de silences complices. C'est du moins ce que pense Pascal jusqu'à ce que Louis soit retrouvé mort à la confluence de la Meuse et de la Semoy, où il a décidé de mettre fin à ses jours. Pourquoi un tel geste ? Que s'est-il passé ? Abasourdi et accablé, Pascal va peu à peu découvrir la vérité. Et bientôt, une évidence : son fils était pour lui un parfait inconnu.
    Premier roman incisif et sensible, Louis veut partir dissèque une relation manquée entre un père et son fils. Il fait saillir l'absence tragique de communication au sein d'une famille et le caractère implacable du déterminisme social.


  • Sous le ciel étoilé de Paris, un jour de 1937, Alberto Giacometti n'a qu'une idée en tête : casser la gueule à Jean-Paul Sartre ! C'est cette histoire, son origine et sa trépidante conclusion, qui sont ici racontées.

    " Grognant dans son patois haut en couleur des montagnes, Alberto a déjà fait volte-face. Il est à nouveau en position sur le trottoir. Scrutant les confins de la rue Delambre. Pas du côté Raspail par lequel il vient d'arriver, mais dans l'autre sens, en direction de la station de métro Edgar Quinet. Rapidement, il repère la silhouette tassée de Jean-Paul, petite figurine de pâte à modeler brunâtre qui avance péniblement à la manière d'un Sisyphe qui porterait sur son dos tout le poids du gris de Paris et qui dodeline à une vingtaine de mètres de distance, manquant de se cogner, ici à un passant, là à un réverbère. "Ah, te voilà ! Bousier de littérature ! Attends que je t'attrape, chacal !' "
    Une comédie tourbillonnante constellée de pensées sur la création et de rencontres avec des femmes espiègles, mystérieuses et modernes.

    Prix Livres en Vignes 2018
    Prix de la rentrée 2018 " Les Écrivains chez Gonzague Saint Bris"

  • Venise, 1524.David Reubeni s´explique calmement devant le conseil des Juifs de la ville. D´où vient cet homme au regard sombre, qui semble indifférent à la crainte comme à l´espoir qu´il inspire ? Il se dit général d´une armée du désert, envoyé de son frère, Joseph, qui règne sur le mystérieux territoire de Chabor... Il expose son projet fou : lever en Europe une armée juive, afin de créer un royaume sur la terre d´Israël, alors aux mains des Turcs. Où va-t-il ? À Rome, obtenir l´appui du Pape -à qui il promet, si l´entreprise réussit, le contrôle des Lieux saints de Jérusalem.Pendant sept ans, cet homme surgi de nulle part va marquer la politique des cours d´Europe et nourrir les rêves de tout un peuple. Du pape Clément VII au roi du Portugal, de François Ierà Charles Quint, David Reubeni va partout déjouer les intrigues, contourner avec diplomatie les obstacles - de l´hostilité au simple scepticisme - pour convaincre les puissants que son plan, seul, fera justice à son peuple tout en préservant leurs royaumes de l´expansion menaçante de l´islam. Il y parviendra presque. Bientôt, pour les millions de Juifs d´Europe, expulsés d´Espagne, convertis de force au Portugal, persécutés ou au mieux tolérés ailleurs, David Reubeni devient le Messie. Partout des foules le suivent ou l´attendent, partout des exaltations mystiques font grandir sa légende. Son plan si parfaitement agencé, l´équilibre politique si parfaitement observé- tout va céder sous l´élan même des forces qu´il a contribuéà créer.Après sept ans d´efforts, après avoir résisté aux tentations de la passion et de la gloire, perdu lui-même entre son projet d´origine et le rêve qu´il a fait naître, David Reubeni se retrouve dans les geôles de l´Inquisition...

  • «Fait des proses et des poèmes que je connais ? ou connaissais ? par coeur, ce livre n´aspire à rien d´autre qu´à donner un peu de plaisir, et peut-être d´émotion, à ceux qui le liront.Voilà des mots qui ne sont pas de moi et qui valent mieux que moi, mais qui, à force de familiarité, d´admiration, d´une répétition intérieure proche de la rumination, ont fini par se confondre avec moi: il m´arrive de les dire au soir quand il tombe sur la ville, sur la campagne, sur la neige ou au matin qui se lève sur la mer. Ils tournent, pour la plupart, autour de ces passions qui nous donnent à tous tant de bonheur et tant de souffrance. Et toi mon coeur, pourquoi bats-tu?Renonçant à la fois à l´ordre chronologique ou alphabétique et au classement par thèmes, j´ai choisi de présenter en désordre, en vrac, comme ils me venaient à l´esprit et au coeur, ces mots ailés aux lecteurs. Avec pourtant, un dessein nonchalant ? changements de lumière, passage du temps, résonances, contrepoints ? qu´au fil des pages chacun découvrira.Plaisirs. Émotion. Jusque dans les vers et les proses les plus simples de ce livre, il y a encore autre chose: une élévation, une hauteur, une sorte d´appel vers ailleurs. "La littérature, écrit Pessoa, est la preuve que la vie ne suffit pas." Les textes ici réunis ont le pouvoir mystérieux de rendre la vie plus belle et de transformer notre existence.»J. O.

empty