• Table des matières
    Chapitre 1 introductif Pourquoi la finance a-t-elle besoin d’éthique ?
    1.1 LES RAISONS STRUCTURELLES
    1.2 LES RAISONS CONJONCTURELLES
    Chapitre 2
    Finance et éthique – vers un double aggiornamento
    2.1 PEUT-ON DÉFINIR LA FINANCE ?
    2.2 FINANCE ET MONNAIE : LA FORCE DES PROMESSES
    2.3 LA BOÎTE À OUTILS DE LA CAUSALITÉ MULTIMODALE
    2.4 LES CAUSES DE LA FINANCIARISATION
    2.5 COMMENT DÉFINIR L’ÉTHIQUE ?
    2.6 LA RESPONSABILITÉ
    2.7 LE DILEMME : LE LIEU OÙ S’EXPRIME L’ÉTHIQUE
    2.8 LES QUATRE AXES DE L’APPRÉCIATION ÉTHIQUE
    Chapitre 3
    Les dilemmes éthiques du propriétaire des fonds : l’épargnant et le rentier
    3.1 DE LA NON-CONSOMMATION À L’ÉPARGNE
    3.2 LE PATRIMOINE
    3.3 L’ÉPARGNE FORCÉE : L’ASSURANCE-VIE ET LES FONDS DE PENSION
    3.4 LA RENTE : LE FRUIT (INTERDIT) DE L’ÉPARGNE
    3.5 PARIER OU FINANCER ?
    3.6 LES INSTITUTIONS DE GESTION DES PATRIMOINES ET DES RISQUES
    3.7 LE RÔLE DE L’ÉPARGNE AU NIVEAU MACRO-ÉCONOMIQUE
    Chapitre 4
    Les dilemmes éthiques de l’utilisateur de fonds : le débiteur et l’investisseur public ou privé
    4.1 LA BASE DES PROMESSES ET ENGAGEMENTS DES MÉNAGES
    4.2 LE RISQUE ET LE FINANCEMENT D’ENTREPRISE
    4.3 LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES : LE DILEMME DE L’EFFET DE LEVIER
    4.4 LE DILEMME DU TAUX D’ACTUALISATION
    4.5 L’UTILISATEUR PUBLIC DES FONDS
    4.6 LES ASPECTS ÉTHIQUES DE L’ASYMÉTRIE EN MATIÈRE D’INFORMATION
    4.7 LES CONVENTIONS COMPTABLES ET L’IMPORTANCE DU JUGEMENT
    4.8 LA QUESTION DU TAUX D’USURE
    4.9 LES VOIES DE SORTIE EN CAS D’ÉCHEC : LE NIVEAU MACRO
    4.10 LE PROJET JUBILAIRE : LA MISE AU PAS DES ÉCHÉANCES FINANCIÈRES
    Chapitre 5
    Les dilemmes éthiques de l’intermédiation financière
    5.1 BANQUE OU MARCHÉS : UNE ALTERNATIVE DÉPASSÉE PAR LA GLOBALISATION
    5.2 VENDRE, CONSEILLER OU PRESCRIRE ?
    5.3 L’INNOVATION FINANCIÈRE : PRO QUI BONO ?
    5.4 LA QUALITÉ DU PRIX : INSIDER TRADING, MARKET RIGGING, DARK POOLS
    5.5 LA VOLATILITÉ ET LE TRANSFERT DU RISQUE
    Chapitre 6
    Les pistes d’action
    6.1 CONTENIR LES ATTENTES ET ASPIRATIONS EN MATIÈRE DE FINANCE
    6.2 RENFORCER L’IMPORTANCE DE LA RELATION
    6.3 SIMPLIFIER LE MODE OPÉRATOIRE DE LA FINANCE
    6.4 ENSEIGNER LA FINANCE AUTREMENT
    6.5 LA VISÉE ÉTHIQUE COMME FINALITÉ
    Bibliographie

  • La logique qui gouverne le fonctionnement des économies centralement planifiées, tient apparemment à un paradoxe, fondamental, économiquement étrange, systémiquement inextricable : la force de survie et la vitalité des régimes des pays de l'Europe de l'Est se nourrissent de l'inefficience et de la faiblesse de leurs économies. Pour saisir la logique du système de l'économie centralement planifiée, il faut se doter d'une grille de lecture qui rattache les problèmes rencontrés à la théorie économique. À cette lumière, il apparaît clairement que toute réforme que le système de l'économie planifiée pourrait entreprendre pour diminuer l'inefficience économique risque, paradoxalement, de l'affaiblir. Mais l'épuisement des ressources auquel on assiste actuellement en Europe de l'Est lui laisse-t-il une autre possibilité ? Il ne suffit pas d'ouvrir le robinet, dit-on en Europe de l'Est, pour remettre la plomberie en état.

  • Quelle place occupera la crise de l'endettement international des années 1980 dans l'histoire économique du XXe siècle?

empty